Monde

Israël décide d'étendre une colonie qui bloque la contiguïté géographique entre Jérusalem et Bethléem

Sous prétexte d'ériger des bâtiments publics pour la colonie « Givat Hamatos », qui sépare Jérusalem-Est de Bethléem

Abdel Ra'ouf D. A. R. Arnaout   | 13.10.2021
Israël décide d'étendre une colonie qui bloque la contiguïté géographique entre Jérusalem et Bethléem

Quds

AA/Jérusalem

Le journal israélien Maariv a annocé mercredi que le comité local israélien de planification et de construction à Jérusalem a approuvé la confiscation des terres nécessaires à la construction de bâtiments publics et de routes à Givat Hamatos.

Givat Hamatos est une colonie israélienne que l'Etat hébreu a l'intention d'étendre sur les terres de la ville palestinienne de Beit Safafa, au sud de Jérusalem-Est.

Le journal n'a pas précisé la superficie des terres qui seraient confisquées.

Cependant, il a ajouté que la construction sur le site perturberait la contiguïté géographique entre Jérusalem et Bethléem.

"Je suis ravi aujourd'hui d'être un partenaire dans la promotion du plan de construction de Givat Hamatos", a déclaré Yehuda Frodiger, commissaire local à la planification et à la construction de Jérusalem.

La même source a expliqué qu'en 2014, le comité de planification a approuvé un plan de construction d'environ 2 600 logements, mais le plan a été suspendu pendant des années en raison des pressions internationales, signalant que l'appel d'offres pour le plan approuvé n'a pas été publié.

Le plan comprendra dix complexes, 38 logements sociaux et des établissements commerciaux, affirme le journal précité, indiquant que l'année dernière, l'Autorité foncière israélienne a publié un livret d'appels d'offres pour la construction de 1 257 logements à Givat Hamatos, au sud de Jérusalem-Est, après avoir longtemps retardé l'offre.

L'Autorité palestinienne et de nombreux pays ont critiqué le projet de colonisation étant donné qu'il bloque la contiguïté géographique entre Jérusalem-Est et Bethléem.

Les responsables palestiniens et internationaux ont averti que la construction dans la colonie de « Givat Hamatos » saperait « les chances d'une solution à deux États ».

La décision de confiscation a coïncidé avec la présence du ministre israélien des Affaires étrangères Yair Lapid à Washington.

De leur côté, les États-Unis d'Amérique avaient appelé à s'abstenir de « mesures unilatérales » qui saperaient l'option de la solution à deux États, y compris les colonies, les annexions et les démolitions de maisons.

*Traduit de l'arabe par Wejden Jlassi

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın