Monde

Israël : 3 roquettes tirées depuis la bande de Gaza contre des villes israéliennes

- Plus tôt dans la journée, Israël avait décidé de fermer le point de passage de Beit Hanoun Erez, avec la bande de Gaza, à partir d'aujourd'hui et jusqu'à nouvel ordre, et ce, en riposte contre les tirs de roquettes

Abdel Ra'ouf D. A. R. Arnaout   | 10.05.2021
Israël : 3 roquettes tirées depuis la bande de Gaza contre des villes israéliennes

Quds

AA / Jérusalem

L'armée israélienne a annoncé que 3 roquettes avaient été tirées, ce lundi matin, depuis la bande de Gaza.

Dans un communiqué, l’armée a déclaré : "Poursuite de l’état d’alerte ce matin dans la zone de l'enveloppe de Gaza, car il est question des tirs de 3 roquettes depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien."

Et d’expliquer que le système antimissile Dôme de fer a pu en intercepter une.

Plus tôt dans la journée, Israël avait décidé de fermer le point de passage de Beit Hanoun Erez, avec la bande de Gaza, à partir d'aujourd'hui et jusqu'à nouvel ordre, et ce, en riposte contre les tirs de roquettes.

Le Bureau du Coordonnateur des activités du gouvernement israélien dans les territoires palestiniens a fait savoir, dans une déclaration écrite, qu'il avait été décidé de "fermer le point de passage d'Erez, sauf pour le passage des cas humanitaires exceptionnels, à partir de maintenant et jusqu'à nouvel ordre".

"Cette décision fait suite aux tirs continus de roquettes et de ballons incendiaires depuis la bande de Gaza vers Israël, ce qui constitue une violation de la souveraineté israélienne", a-t-il ajouté.

Le point de passage de Beit Hanoun Erez relie Israël et la bande de Gaza et est utilisé pour la traversée des individus.

L'armée israélienne avait annoncé dans le soir du dimanche, que 4 roquettes avaient été tirées depuis la bande de Gaza contre Israël, et qu'elle avait riposté en bombardant des cibles dans la bande de Gaza.

Aucune faction palestinienne n'a revendiqué les tirs de roquettes dans l’immédiat.

Les Brigades Izz al-Din al-Qassam, la branche armée du mouvement "Hamas", ont renouvelé dans la journée du samedi leur mise en garde à Israël en cas de "poursuite de son agression contre Jérusalem et la mosquée Al-Aqsa".

Abou Oubaïda, un porte-parole des Brigades al-Qassam, a déclaré dans un bref communiqué : "Nous saluons la résistance de notre peuple stationné à Jérusalem et à Al-Aqsa, et nous leur disons que le commandant d'état-major d’al-Qassam Mohammed Deïf, vous a fait une promesse et il ne la rompra pas."

Les Brigades Al-Qassam avaient lancé un avertissement à Israël mardi dernier dans le cas où "l'agression contre le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem occupée ne s'arrêterait pas", dans un communiqué publié par Deïf, le chef d'état-major de l’aile armée du Hamas.

Depuis le début du mois de Ramadan, la ville de Jérusalem a été le théâtre d'attaques de la part des forces de police et des colons israéliens dans la région de Bab al-Amoud, le quartier de Sheikh Jarrah et dans les alentours de la mosquée Al-Aqsa.

*Traduit de l’arabe par Mounir Bennour

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.