Monde

Iran : Les relations avec les Emirats arabes unis sont très bonnes

L'Iran appelle au retrait de la flotte américaine du golfe Persique, parallèlement à l'appel des Émirats arabes unis à recourir à des solutions diplomatiques et à la désescalade avec l'Iran.

Mourad Belhaj   | 10.11.2019
Iran : Les relations avec les Emirats arabes unis sont très bonnes

Abu Dhabi

AA / Iran, Abou Dhabi

L'Iran a déclaré, dimanche, que ses relations avec les Emirats arabes unis étaient "très bonnes", appelant au retrait de la flotte américaine du golfe Persique, ce qui coïncide avec l'appel d'Abou Dhabi pour des solutions diplomatiques et à la désescalade avec Téhéran.

"Aujourd'hui, les relations entre l'Iran et les pays voisins et la région du Golfe, en particulier les Émirats arabes unis, le Qatar et le Koweït, sont très bonnes", a déclaré dimanche lors d’une conférence de presse, le Brigadier Général iranien Qasem Rezaei, commandant des gardes-frontières iraniens.

"Les gardes-frontières iraniens ont tenu de nombreuses réunions avec leurs homologues émiratis et ont conclu de très bons accords aux niveaux national et régional", a-t-il indiqué.

Il n’a pas été possible de recueillir un commentaire auprès des autorités émiraties concernant les déclarations du Général iranien, mais le ministre des Affaires étrangères des Emirats arabes unis, Anwar Gargash, a appelé dimanche à "la nécessité de recourir à des solutions diplomatiques et non à une escalade avec l’Iran", sur fond de rapprochement irano-émirati.

Lors du Forum stratégique d'Abou Dhabi, Gargash a déclaré que les Houthis soutenus par l'Iran faisaient "partie de la société yéménite et joueraient un rôle dans son avenir", a rapporté l'agence de presse officielle WAM.

Qasem Rezaei a également déclaré dans un contexte connexe, "Nous avons de très bonnes relations avec la Turquie".

Et d’ajouter que "la présence de navires de guerre américains dans le Golfe a entravé le commerce et la pêche pour les pays de la région et tout le monde appelle au retrait de cette flotte".

Jeudi, la cinquième flotte américaine a annoncé l'ouverture d'un centre de commandement à Bahreïn pour une alliance navale dirigée par les États-Unis afin de protéger les navires dans la région du Golfe.

La Coalition avec les États-Unis, comprend l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, le Bahreïn, le royaume Uni, l’Australie et l’Albanie, selon un communiqué publié par la Cinquième flotte américaine basée à Bahreïn, via son site Web.

La région vit un état de tension, alors que Washington et les capitales du Golfe, notamment Riyad, accusent Téhéran de prendre des navires et des installations pétrolières du Golfe pour cibles et de menacer le trafic maritime, ce que l'Iran dément, appelant à signer un pacte de "non-agression" avec les États du Golfe.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.