Monde

Irak : deux attentats à Bagdad ciblent les sièges des deux plus grandes coalitions sunnites

- Une explosion causée par un engin explosif a visé le quartier général de la coalition Progrès, alors qu'un second attentat à la bombe a visé le quartier général de la coalition Azm, sans faire de victimes, selon un officier de la police de Bagdad

1 23   | 14.01.2022
Irak : deux attentats à Bagdad ciblent les sièges des deux plus grandes coalitions sunnites

Iraq

AA / Bagdad

Deux explosions ont visé, ce vendredi, deux immeubles où siègent les deux plus grandes coalitions sunnites du pays, dans la capitale irakienne, Bagdad, sans faire de victimes.

Un officier de police de Bagdad a déclaré, sous couvert d’anonymat à l'Agence Anadolu, que "des inconnus ont ciblé avec un engin explosif le quartier général de la coalition Progrès dans la région d'Adhamiyah, au nord de Bagdad".

La source a fait savoir qu’ "une autre explosion d’une bombe a visé, en même temps, le quartier général de la coalition Azm dans la région de Yarmouk, à l'ouest de Bagdad".

Elle a expliqué que les deux attentats ont causé des pertes matérielles dans les deux quartiers généraux, sans faire de victimes.

Jusqu’à 07 h 50 GMT, il n'y a eu aucun commentaire de la part des autorités officielles irakiennes ou des deux coalitions sur les attentats.

La coalition Progrès, conduite par le président du Parlement Mohamed al-Halbousi, est arrivée en deuxième position lors des élections qui se sont déroulées le 10 octobre dernier, avec 37 sièges (sur 329), derrière le vainqueur des élections, le bloc Sadr, qui a remporté 73 sièges.

Pour sa part, la coalition Azm dirigée par l'homme d'affaires Khamis al-Khanjar, a remporté 14 sièges, son leader a annoncé en décembre dernier que d'autres mouvements sunnites allaient rejoindre sa formation, portant ainsi à 34, le nombre de ses sièges.

Le siège du Parti démocratique du Kurdistan à Bagdad a été visé, dans la journée du jeudi, par un attentat à la bombe, qui a fait des dégâts matériels, mais sans faire de blessés, selon les déclarations d’un officier de la police de la capitale irakienne à l'Agence Anadolu. Les autorités irakiennes s’étaient alors abstenues de tout commentaire officiel.

*Traduit de l’arabe par Mounir Bennour

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.