Monde

Irak : 7 Peshmergas et 3 civils tués dans une attaque de Daech dans le nord du pays

- Au cours d'une opération exécutée tard dans la nuit du jeudi, selon le ministère des Peshmergas

1 23   | 03.12.2021
Irak : 7 Peshmergas et 3 civils tués dans une attaque de Daech dans le nord du pays

Iraq

AA / Bagdad

Le ministère des Peshmergas du gouvernement régional du district kurde du nord de l’Irak, a indiqué, ce vendredi, que 7 de ses membres, et 3 autres civils, ont été tués dans une attaque de l'organisation terroriste Daech, dans la province de Ninive (nord).

Le ministère a indiqué, dans un communiqué, qu'"un groupe d'éléments de Daech a attaqué, au soir du jeudi, le village de Khadirjija au pied du mont Qara chokh, dans le district de Makhmour de la province de Ninive, situé à 50 km au sud d'Erbil".

Le ministère a ajouté que "3 civils ont été tués à la suite de l'attaque armée".

"Après le meurtre des civils, les forces peshmergas ont affronté les éléments de Daech, mais un engin explosif planté par l'organisation terroriste a explosé, ce qui a coûté la vie à 7 combattants peshmergas", a précisé le document.

Une source au sein des forces peshmergas a déclaré, jeudi soir, à l'Agence Anadolu, que l'attaque du village de Khadirjija a tué trois fils du maire du village.

Des éléments de Daech ont mené une attaque armée, samedi dernier, contre une position peshmerga dans le district de Koljo, sous l’autorité de l'administration Garmian dans la région du district kurde du nord de l'Irak. Lors d’une embuscade tendue à un véhicule transportant des soldats, un engin explosif a fait 6 morts.

En 2017, l'Irak a déclaré la victoire contre Daech en restaurant sa souveraineté sur l'intégralité de son territoire, qui était estimé à environ un tiers de la superficie du pays, que l'organisation avait envahi, à l'été 2014. Cependant, l'organisation maintient toujours des cellules dormantes dans de vastes zones de l'Irak, qu’elle utilise pour lancer des attaques sporadiques.

Les vides sécuritaires entre les forces de l'armée irakienne et les Peshmergas (forces régionales du district kurde du nord de l'Irak) constituent l'un des défis les plus importants auxquels sont confrontés les efforts de lutte contre les éléments restants de Daech dans le pays.

Ces zones s'étendent de la frontière syrienne au nord à la province de Ninive, en passant par les provinces de Salaheddine, Kirkouk et Diyala, à la frontière iranienne.

Ces mêmes zones sont formées à la suite de la tension entre l'armée et les Peshmergas, après le référendum invalide sur la sécession en 2017, dans la mesure où le territoire qui s'étend entre les deux forces constitue un no man's land, peut s’étendre sur quelques kilomètres dans certains endroits, ce qui constitue un refuge et de base arrière pour les mouvements des éléments de Daech.

*Traduit de l’arabe par Mounir Bennour

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın