Monde

Inde: plus de 27 000 cas actifs de "champignon noir" (Lead)

- Les autorités ont confirmé qu'elles disposaient de suffisamment de médicaments pour soigner les infectés

1 23   | 18.06.2021
Inde: plus de 27 000 cas actifs de "champignon noir" (Lead)

Delhi

AA / New Delhi

Les autorités indiennes ont annoncé, ce vendredi, que plus de 27 000 cas actifs d'infections au "champignon noir" avaient été enregistrés à travers le pays.

"Le bilan total des cas de champignon noir a atteint, dans la journée du mardi, 27 142 infections", a déclaré le ministre des Produits chimiques et des Engrais Mansukh L. Mandaviya dans un communiqué, sans mentionner le bilan total enregistré au cours des deux derniers jours.

"L'Inde a augmenté sa production nationale de médicaments utilisés pour traiter l'infection par le champignon noir", ajoute le communiqué.

Dans le même contexte, le ministre a souligné que "le gouvernement dispose d'une quantité suffisante de médicaments pour traiter les infections au champignon noir".

Le 7 juin, le ministre de la Santé, Harsh Vardhan, a déclaré que son pays avait "enregistré plus de 28 000 cas actifs de champignon noir, dont 86 % étaient précédemment infectés par le coronavirus".

Si l'Inde voit actuellement diminuer le nombre d’infections quotidiennes au coronavirus, la propagation de l'infection au « champignon noir » pose, par contre, un nouveau défi de santé dans le pays.

Pour sa part, Naresh K. Panda, chef du département d'oto-rhino-laryngologie à l'Institut postdoctoral d'éducation et de recherche médicales dans le nord du pays, a déclaré qu'"il y a une diminution des infections au champignon noir".

"Nous nous attendons à ce que la situation s'améliore d'ici deux semaines", a-t-il déclaré ce vendredi à l'Agence Anadolu.

Le champignon noir est une infection très rare qui résulte d'une exposition à une moisissure que l'on trouve généralement dans le sol, le fumier et les plantes, fruits et légumes en décomposition.

Ce type de "moisissure" affecte les sinus, le cerveau et les poumons, et peut menacer la vie des personnes atteintes de diabète ou d'immunodéficience grave, comme les patients atteints du cancer ou du sida.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın