Monde

Houthis : 50 morts dans un raid de la Coalition arabe sur une prison au centre du Yémen

Dans un tweet du porte-parole du groupe houthi, Mohamed Abdessalam

Mona Saanouni   | 01.09.2019
Houthis : 50 morts dans un raid de la Coalition arabe sur une prison au centre du Yémen

Yemen

AA/Yémen

Le groupe des Houthis a annoncé, dimanche, que 50 personnes ont été tuées et 100 autres blessées dans un raid aérien mené par les avions de combat de la Coalition arabe dirigée par l'Arabie Saoudite, contre une prison appartenant au groupe dans la province de Dhamar, au centre du Yémen.

Le porte-parole du groupe des Houthis, Mohamed Abdessalam, a indiqué sur Twitter, que "la Coalition arabe inaugure le nouvel an de l'hégire par un massacre horrible contre une prison de détenus à Dhamar".

Il a ajouté que le bilan préliminaire à la suite du raid fait état de 50 morts et de 100 blessés.

Quelques heures plus tôt, les avions de la Coalition arabe a mené, samedi soir, 6 raids sur le bâtiment de la faculté d'al-Mojtamaa au nord de Dhamar, transformé par le groupe Houthi en centre de détention pour des centaines de prisonniers et de détenus soutenant le gouvernement légitime.

Selon des témoins oculaires, des véhicules appartenant au groupe Houthi et des ambulances transportant des personnes blessées dans le raid. Il s'agirait des membres du groupe houthi qui assuraient la sécurité de la prison. Plusieurs corps seraient sous les décombres.

Cependant, Abdul Qader al-Mortada, responsable du Comité national pour les affaires des prisonniers (appartenant aux Houthis), a déclaré que des avions de la coalition avaient pris pour cible une prison dans la province de Dhamar.

Il a ajouté, dans une publication sur Facebook, que "des dizaines de détenus appartenant au gouvernement yéménite se trouvaient dans la prison".

"Il y a plusieurs morts et blessés, alors que beaucoup d'autres sont toujours portés disparus", a-t-il souligné.

Il a souligné que "la prison est connue par la Coalition et le Comité international de la Croix-Rouge, qui l'avait visité à plusieurs reprises"

Le dirigeant houthi a indiqué que la Coalition, dirigée par l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, doivent assumer l'entière responsabilité de cette attaque et de ses conséquences.

Il a appelé les organisations internationales et locales à condamner ce crime horrible et à se rendre à l'endroit ciblé pour l'inspecter de près.

L'incident rappelle l'horrible massacre de 25 détenus houthis, parmi lesquels les journalistes Abdallah Qabil, Yusuf al-'Aizari, et des dizaines de blessés, dans le "massacre de Harran", survenu le 21 mai 2015, lorsque l'avion de la coalition avait pris pour cible un bâtiment gouvernemental utilisé par les Houthis dans la même ville. Le gouvernement yéménite a accusé les Houthis d'avoir utilisé les détenus comme boucliers humains.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın