Monde

Gaza: Sit-in contre la détention administrative dans les prisons israéliennes

- Organisé par le «Hamas» dans la ville de Gaza pour protester contre l’arrestation et la détention de palestiniens par l’autorité militaire israélienne, sans inculpation ni jugement, pour une durée inconnue et renouvelable indéfiniment

Nour Mahd Ali Abu Aisha   | 12.07.2021
Gaza: Sit-in contre la détention administrative dans les prisons israéliennes

Gazze

AA/ Gaza

Des dizaines de Palestiniens de la Bande de Gaza ont organisé lundi, un Sit-in en guise de protestation contre les détentions administratives imposées par Israël aux détenus palestiniens.

Les participants au Sit-in organisé par le mouvement «Hamas», devant le siège du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à la ville de Gaza, ont brandi des banderoles avec les slogans suivants: «Nous rejetons la détention administrative» et «Nous appelons la communauté internationale à libérer nos prisonniers».

Iyad Abou Founoun a déclaré, dans un discours au nom du mouvement "Hamas", prononcé en marge du Sit-in, que la détention administrative et les mauvais traitements infligés aux prisonniers étaient illégaux.

Et de poursuivre: "Nous tenons les institutions juridiques et internationales qui prétendent défendre les droits de l'Homme mais restent silencieux face à la détention administrative et aux abus, pour responsables des violations israéliennes".

Abou Founoun a également appelé la communauté internationale à intervenir et à faire pression sur Israël pour que les détenus soient libérés.

Il a mis en garde Israël contre le fait de poursuivre sa politique de détention administrative et les mauvais traitements infligés aux prisonniers, déclarant ce qui suit : "L'ennemi ne doit pas mettre notre patience à l'épreuve (...)"

Pour sa part, Mohamed al-Ghoul, un leader du mouvement «Hamas», a fait savoir que la détention administrative était légalement et internationalement rejetée et constituait le plus grand crime de discrimination raciale pratiqué par Israël.

Israël détient dans ses prisons environ 5 300 Palestiniens, dont 40 femmes, 250 enfants et environ 520 détenus administratifs, selon des données officielles palestiniennes.


*Traduit de l'arabe par Malèk Jomni


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın