Monde

France : tensions en région parisienne après des brutalités policières

- Le conducteur d’une moto gravement blessé après avoir été percuté par une voiture de police (témoins).

Lassaad Ben Ahmed   | 19.04.2020
France : tensions en région parisienne après des brutalités policières

France
AA / France / Fawzia Azzouz

Un jeune homme a été grièvement blessé et a vraisemblablement perdu l’une de ses jambes, samedi soir à Villeneuve-la-garenne en région parisienne, après avoir été violemment percuté par un véhicule de police, provoquant de vives réactions sur les réseaux sociaux.

Une vidéo effroyable, publiée sur Twitter, montre la victime allongée au sol, la jambe coupée, et hurlant de douleur.

L'incident a eu lieu samedi soir, lorsqu'un jeune motocycliste roulant à vive allure à Villeneuve-La-Garenne a été rattrapé par une voiture de police.

Arrivé à sa hauteur, l’un des policiers a ouvert sa portière sur la victime, provoquant sa chute, et une grave blessure à l’une de ses jambes, rapportent des témoins.

Selon l’un des témoins de la scène, interviewé sur place par le média indépendant « Là-bas si j’y suis », les forces de l’ordre auraient agi délibérément.

« Au moment où il les a dépassés, (...) ils étaient conscients qu’il allait super vite et ils ouvrent la porte », ajoute le témoin estimant que « c’était voulu ».

La scène qui suit immédiatement la chute du jeune homme a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux par des dizaines d’internautes.

Très vite, les habitants des quartiers populaires limitrophes se sont rassemblés pour dénoncer ce nouvel épisode de brutalités policières.

Sur Twitter, de nombreux militants de la cause ont fait état de leur indignation.

« Cela fait des semaines que l’on collecte des témoignages de violences policières, tous plus terribles les uns que les autres. Il y a les abus, les insultes racistes, les attouchements, les coups, les blessures, les traumatismes, les mutilations et les morts. Jusqu’à quand ? », a notamment écrit la journaliste Sihame Assbague.

De son côté, l’avocat Maître Nabil Boudi a rappelé avoir « alerté les pouvoirs publics en expliquant que les violences policières allaient augmenter avec le confinement », mais que le ministre de l’Intérieur « monsieur Castaner est resté silencieux malgré les faits ».

Il estime que « la responsabilité vient d’abord d’en haut ».

Tout au long de la nuit, la situation est restée très tendue à Villeneuve-la-garenne. Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın