Monde

France: Sous pression, l’association Milli Görüs, renonce à la subvention pour sa mosquée de Strasbourg

- La municipalité de Strasbourg avait adopté un accord de principe pour une subvention de plus de 2,5 millions d'euros, ce que le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait violemment dénoncé.

Ekip   | 16.04.2021
France: Sous pression, l’association Milli Görüs, renonce à la subvention pour sa mosquée de Strasbourg

Ankara

AA / Paris / Fatih KARAKAYA

Dans une lettre ouverte publiée dans les Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA) ce vendredi matin, la maire (EELV) de Strasbourg, Jeanne Barseghian, annonce, au sujet de la construction de la mosquée Eyyûb Sultan, que "les porteurs du projet ont retiré leur demande de subvention".

La Confédération islamique Milli Görüs Est, porteuse du projet de la mosquée Eyyûb Sultan à Strasbourg, jette l’éponge et renonce ainsi à sa demande de subvention d'un montant de 2,5 millions d'euros que la municipalité lui avait accordé sous conditions.

Après avoir acquis un hangar dans le quartier de la Meinau en 1997, l’association l’avait transformée en mosquée. Mais en 2017, le bâtiment a été détruit pour laisser place à une nouvelle mosquée, avec une partie culturelle, dont le coût est estimé à 32 millions d’euros.

L’association avait déposé une demande de subvention de 10% du coût lié à la partie cultuelle estimé à 25 millions d’euros, comme il est possible de le faire en Alsace du fait du Concordat. Dans les autres régions de France où la laïcité est en vigueur, les pouvoirs publics ne peuvent pas financer la construction d'un lieu de culte.

La majorité écologiste avait soumis au conseil municipal le 22 mars, une délibération portant sur le versement de plus de 2,5 millions d’euros à ce titre, déclenchant une crise aussi bien au niveau local que national.

Le ministre de l’Intérieur avait immédiatement demandé à la préfecture du Bas-Rhin de saisir la justice pour faire annuler l’accord de principe.

Tentative d’apaisement

S’adressant "aux Strasbourgeoises et Strasbourgeois", Jeanne Barseghian explique dans sa lettre que "c’est dans un esprit d’apaisement et de concorde que je souhaite ainsi vous apporter toutes les informations sur le projet de subvention à la mosquée Eyyûb Sultan qui a fait tant de bruit ces dernières semaines. Je mesure l’incompréhension et l’émoi que cette polémique a causés chez nombre d’entre vous et j’entends répondre ici à votre besoin légitime d’explications".

La maire de Strasbourg explique, par ailleurs, qu'elle "avait notamment conditionné cette subvention à la confirmation par l'association de son inscription aux principes républicains".  De plus, elle précise aussi "qu’un plan de financement transparent et consolidé devait être présenté par l’association".

D’après ses explications, à ce jour, l’association n’avait pas encore présenté le plan de financement.

Remise à plats des subventions accordées aux cultes

Expliquant aussi que "plus de 22 millions d’euros de subventions ont ainsi été octroyés depuis 2008 par la Ville, dont environ 8,6 millions pour les cultes protestants, 7,7 millions pour le culte catholique, 3,7 millions pour le culte musulman et 1 million pour le culte israélite", la maire confirme sa volonté de rencontrer les acteurs locaux pour "engager, dans les prochaines semaines, un travail constructif avec les représentants des groupes politiques au Conseil municipal, les représentants des cultes et d’autres acteurs locaux, pour rendre plus transparentes et équitables les procédures d’attribution de financement et de soutien aux cultes. Je sais pouvoir compter sur vous, habitantes et habitants de Strasbourg, pour participer à ce débat et l’enrichir de vos contributions".

Par ailleurs, constatant que ces "dernières semaines, des Strasbourgeois et Strasbourgeoises ont été stigmatisés en raison de leur confession ou de leur origine, elle s’engage également à combattre toute forme d’injustice et de haine, dans le strict respect de la liberté de conscience et de liberté d’expression".


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.