Monde

France/Moutons de l’Aïd-el-Kebir : Attention aux arnaques !

- Certains bouchers peu scrupuleux vendent des moutons pour l’Aïd alors qu’en réalité, ils ont été tués bien avant

Fatma Bendhaou   | 18.07.2021
France/Moutons de l’Aïd-el-Kebir : Attention aux arnaques !

France

AA/Nice/Feïza Ben Mohamed

Alors que des millions de musulmans, en France comme partout dans le monde, célèbreront mardi la fête de l’Aïd-el-Kebir, la course aux moutons a débuté depuis plusieurs semaines.

Si les prix explosent traditionnellement à l’approche de ce jour de sacrifice, atteignant parfois plus de 300 euros, il existe une arnaque, moins connue du grand public, et qui est pourtant bien plus grave.

Comme le dénonce chaque année le site d’information Alkanz, spécialisé dans le halal, certains bouchers peu scrupuleux vendent des moutons pour l’Aïd-el-Kebir alors qu’en réalité, ils ont été tués bien avant.

« Seuls celles et ceux qui ont un boucher transparent et honnête ne seront pas trompés, ainsi que ceux qui auront choisi de faire abattre leur mouton dans un abattoir type abattoir mobile, car ils assisteront à l’abattage et pourront s’assurer, de visu, que le sacrifice est respecté », prévient Alkanz.

Dans une enquête fournie et argumentée, le site explique que « dans l’écrasante majorité des cas », le mouton acheté par un particulier chez un boucher, ne sera pas un réel sacrifice de l’Aïd.

Il détaille ainsi les deux cas les plus fréquemment repérés.

Alkanz pointe les situations où « la bête aura été abattue avant la prière du jour de l’Aïd, soit quelques heures avant dans le cas du boucher qui s’est rendu lui-même dans la nuit dans un abattoir pour y abattre les moutons et être certain de les commercialiser le matin de l’Aïd » ou un deuxième cas, à savoir celui où la bête aura été abattue longtemps avant, à l’étranger, et sans réelle garantie qu’elle soit halal.

Le site d’information assure par ailleurs que le marché de Rungis, en Île-de-France, reçoit chaque année « des milliers de carcasses de moutons importées de l’étranger » avant de les stocker « dans des chambres froides du pavillon viandes », pour qu’elles soient vendues à des bouchers musulmans « qui viennent se fournir auprès de grossistes tout aussi peu scrupuleux qu’eux ».

Pour empêcher les fraudeurs de berner leurs clients naïfs, Alkanz propose plusieurs leviers d’action qu’il estime efficaces pour ne pas être trompé et surtout pour tenter de réduire l’ampleur de cette fraude massive.

Il demande aux musulmans de « sensibiliser » leurs proches et voisins car en restant dans l’inaction « beaucoup achèteront un mouton non seulement qui n’est pas un mouton de l’Aïd, mais qui n’est pas halal ».

Alkanz propose également de demander aux imams, mosquées et lieux de prières, d’alerter les fidèles sur les risques et met le doigt sur « l’éveil et la prise de conscience qui doit se faire dans la communauté musulmane ».

Au-delà de ces actions individuelles, il est également nécessaire l’alerter les services de l’Etat afin qu’ils puissent diligenter des enquêtes et faire la lumière sur la situation réelle des moutons proposés à la vente.

« Si votre hypermarché propose un mouton de l’Aïd, prévenez immédiatement la Direction générale de la répression des fraudes, pour lui demander d’intervenir afin de vérifier que le consommateur ne sera pas abusé », suggère Alkanz qui estime enfin que « les fraudeurs ne doivent leur salut qu’à l’inaction des musulmans ».

À noter enfin que les préfectures et autres services de l’Etat sont particulièrement vigilants et mobilisés en ces périodes de fête de l’Aïd, afin d’empêcher les musulmans de sacrifier leurs moutons à domicile et en dehors des règles sanitaires en vigueur.

« L'abattage d'un animal en dehors d'un abattoir agréé constitue un délit pénal passible de 6 mois d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende » rappelle le ministère de l’Agriculture sur son site internet.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın