Monde

France : les violences conjugales augmentent de 15% depuis le reconfinement

Selon les chiffres du gouvernement, les signalements de violences ont augmenté de 15% sur la plateforme « Arrêtons les violences », depuis le reconfinement.

Hend Abdessamad   | 25.11.2020
France : les violences conjugales augmentent de 15% depuis le reconfinement

Tunis

AA/ Hend Abdessamad

Les signalements de violences conjugales sur la plateforme « Arrêtons les violences » ont augmenté de 15% en France, depuis le reconfinement fin octobre dernier, selon les chiffres du gouvernement français communiqués, mercredi, suite à un conseil des ministres consacré à la lutte contre la violence faite au femme.

Le Conseil des ministres coïncide avec la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, célébrée à travers le monde le 25 novembre de chaque année.

Selon la même source, depuis le 3 septembre 2019, 28 des 46 mesures issues du Grenelle des violences conjugales sont effectives, soit 61%, tandis que 18 autres sont en cours de réalisation, soit 39%.

Il est à noter que 100% des mesures ont été engagés, selon le compte rendu de la ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances Élisabeth Moreno.

Moreno a également présenté les actions conduites par le gouvernement français pour lutter contre les violences faites aux femmes, notamment, les dispositifs mis en place dans les pharmacies et les centres commerciaux pour signaler les violences dont on est victime ou témoin, les courses de VTC gratuites négociées pour aider les victimes à fuir.

La ministre a évoqué l’accessibilité gratuite à une ligne verte (3919) destinée à conseiller et orienter les victimes, ouverte 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 d'ici l'été 2021.

Pour conclure, Élisabeth Moreno a rappelé que la France est le premier pays à avoir mis en place la loi d’outrage sexiste. Une nouvelle loi entrée en vigueur en août 2018 pénalisant les propos ou comportements à connotation sexuelle ou sexiste à l’égard des femmes.

*Témoignage de mobilisation à travers la France

Plus tôt dans la journée du mercredi, Élisabeth Moreno avait noté sur son compte officiel Twitter que « les acteurs de la grande distribution s'engagent aux côtés du gouvernement français dans la lutte contre les violences faites aux femmes ».

Par ailleurs, la ville de Nîmes a envisagé d’illuminer la Tour de son horloge de 17h à 1h du matin, en témoignage de mobilisation contre les violences faites aux femmes.

Les entreprises françaises se mobilisent en rejoignant le réseau 1in3Women, le premier réseau européen d’entreprises engagées contre les violences faites aux femmes.

Tous les gendarmes des brigades et des Pelotons de Surveillance et d'Intervention (PSIG) vont recevoir une nouvelle formation dans le traitement des affaires des violences à l’encontre des femmes, d’ici fin 2021.

* Enquêtes en chiffres

Depuis le confinement imposé en raison de la propagation de la Covid-19, le nombre de plaintes ou d’appels aux autorités pour des violences domestiques a augmenté de 30% en France, selon les données officielles de l’Organisation des Nations unies Femmes publiées en fin septembre dernier.

Chaque année, 213 mille femmes sont victimes de violences conjugales physiques et/ou sexuelles par leur conjoint ou ex-conjoint, d’après l’enquête « Cadre de vie et sécurité » 2012-2019 - INSEE-ONDRP-SSMSI, publiée sur le site officiel du gouvernement français.

Selon le communiqué publié sur le site officiel du ministère français de l’Intérieur le 17 août dernier, d’après l’enquête de la délégation aux victimes, 146 femmes ont été tuées par leur compagnon ou ex-conjoint en 2019. Une femme est donc décédée sous les coups de son partenaire ou ex-partenaire tous les 2 jours et demi.

94 mille des femmes déclarent avoir subi des viols ou des tentatives de viol au cours de leur vie selon l’enquête « Violences et rapports de genre » (VIRAGE) menée par l’INED en 2016.

La violence verbale, la violence psychologique, la violence physique, la violence sexuelle, la violence économique et patrimoniale ou encore la violence administrative sont les différentes formes des violences faites aux femmes et sanctionnables par la loi.



Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.