Monde, Sante

France/Covid-19: Emmanuel Macron se penche sur le problème du "Covid long"

- Lors de la visite effectuée par le président français à l'hôpital Foch de Suresnes qui a mis en place une prise en charge coordonnée (pneumologie, médecine physique et réadaptation, ORL) pour diagnostiquer et prendre en charge cette maladie.

Mourad Belhaj   | 22.04.2021
France/Covid-19: Emmanuel Macron se penche sur le problème du "Covid long"

France

AA / Tunis

En déplacement à l'hôpital Foch de Suresnes (Hauts-de-Seine) qui prend en charge des patients atteints de "Covid long", Emmanuel Macron a rencontré, jeudi, le personnel soignant de l’établissement de la banlieue Ouest de Paris, ainsi que des patients qui y sont traités.

Le président français a notamment eu un échange avec un jeune patient atteint de cette maladie, et qui a exprimé son désarroi à Emmanuel Macron.

"On est en train de comprendre que ce que vous vivez est très dur y compris parce qu'on a mis du temps à mettre des mots dessus et à le décrire", a déclaré le président français.

Et d’ajouter : "Le Covid long est une maladie qui nous préoccupe beaucoup et avec laquelle nous allons devoir vivre durablement".

Emmanuel Macron avait auparavant déclaré, sur son compte twitter, que "la prise en charge des patients atteints de « Covid long » va se structurer partout sur le territoire car personne ne doit être laissé seul !"

Les symptômes du "Covid long" varient entre la perte du goût ou de l'odorat, des migraines, de l’essoufflement, de la fatigue, ou encore des douleurs musculaires persistantes.

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, près d’un quart des personnes atteintes de Covid-19 souffrent de symptômes persistants pendant un mois, alors qu’une personne sur dix ressent ces symptômes jusqu’à trois mois après avoir été infectée par le virus. Certains patients souffrent même de ces symptômes plus d'un an après avoir été infectés.

Le 17 février dernier, le Parlement français avait voté une résolution visant à reconnaître et à prendre en charge les complications à long terme du coronavirus. Elle recommandait également de "faciliter la reconnaissance en tant que maladie professionnelle des affections causées par les formes graves" de la Covid-19, dans les cas où l'infection aurait été contractée au travail.

Or seuls les soignants atteints de la Covid-19 avec des séquelles respiratoires ont, à ce jour, droit à cette reconnaissance en tant que maladie professionnelle.

"L'adaptation du système de santé pour assurer la prise en charge du "Covid long" et l'engagement des recherches nécessaires à la connaissance de ces symptômes représente aujourd'hui un enjeu majeur", avait affirmé l'Élysée mercredi.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın