Monde

Expert italien : L'afflux de réfugiés en provenance d'Afghanistan concerne l'Europe et l'Occident

- "C'est une question qui dépasse les frontières de la Turquie et qui concerne l'Europe et l'Occident", déclare Fabio Grassi, professeur d'histoire à l'Université La Sapienza

Barış Seçkin   | 19.09.2021
Expert italien : L'afflux de réfugiés en provenance d'Afghanistan concerne l'Europe et l'Occident

Roma

AA / Rome / Baris Seckin

L'éventuel afflux de réfugiés dû à la situation en Afghanistan est une question qui dépasse les frontières de la Turquie et concerne l'Europe et l'Occident, estime un expert italien.

Fabio L. Grassi, professeur d'histoire à l'université La Sapienza, a déclaré à l'Agence Anadolu qu'il pourrait y avoir un afflux massif de réfugiés en raison de la situation en Afghanistan.

"C'est une question qui dépasse les frontières de la Turquie et qui concerne beaucoup l'Europe et l'Occident. Encore une fois, la Turquie a un rôle très sensible et une responsabilité liée à son environnement géographique tourmenté", a déclaré Grassi.

Selon lui, l'Europe devrait assumer davantage de responsabilités à ce stade.

Concernant l'invasion américaine en Afghanistan, l’universitaire a déclaré : "Les résultats de cette occupation sont clairs : il y a eu un grand échec, un grand désastre. Les États-Unis, l'Europe et l'Occident doivent bien sûr en porter la responsabilité."

Ayant pris le contrôle de l'Afghanistan à la mi-août, les Taliban ont annoncé la mise en place d'un gouvernement intérimaire de 33 membres.

Notant que l'Anatolie est semblable à un bassin qui accueille différentes communautés, Grassi a déclaré : "C'est le destin de l'Anatolie. C'est pour cette raison qu'elle est devenue le berceau des civilisations."

Sadullah Gulten, professeur d'histoire à l'université turque d'Ordu, a déclaré que les gens considèrent la Turquie suffisamment forte pour tous les accueillir, de même qu’il a exhorté les historiens et les sociologues à se concentrer davantage sur la question migratoire.

La Turquie est un point de transit essentiel pour les migrants irréguliers qui souhaitent passer en Europe pour commencer une nouvelle vie, notamment ceux qui fuient la guerre et les persécutions.

La Turquie accueille déjà 4 millions de réfugiés sur son territoire, soit plus que tout autre pays au monde, et prend de nouvelles mesures de sécurité à ses frontières pour éviter un nouvel afflux.


*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.