Monde, Sante

Espagne / Covid-19 : Phase 3 des essais pour un médicament prometteur

- Les tests de laboratoire montrent que la plitidepsine est 27,5 fois plus efficace pour ralentir la reproduction du virus que le remdesivir

Ekip   | 29.04.2021
Espagne / Covid-19 : Phase 3 des essais pour un médicament prometteur

Madrid

AA / Oviedo, Espagne / Alyssa McMurtry

Les autorités de régulation espagnoles ont donné le feu vert à la Société pharmaceutique espagnole PharmaMar pour lancer la phase 3 des essais relatifs à un médicament prometteur pour le traitement de la Covid-19, a annoncé l'entreprise jeudi.

Lors de tests en laboratoire, un groupe international de chercheurs a constaté que le médicament, la plitidepsine, était 27,5 fois plus efficace que le remdesivir, un médicament réputé pour limiter la reproduction du virus dans les cellules humaines.

Cette recherche a été publiée dans la revue scientifique "Science".

Un autre des atouts potentiels du médicament est qu'au lieu de s'attaquer au virus lui-même, la plitidepsine bloque une protéine qui permet au virus de se propager dans l'organisme de l'hôte.

"Si la plitidepsine réussit à traiter la Covid-19, le virus du SRAS-CoV-2 ne pourra pas acquérir de résistance contre elle par mutation, ce qui présente une préoccupation majeure", a déclaré Kris White de la faculté de médecine Mount Sinai et premier auteur de l'article paru dans la revue Science, dans un communiqué de presse.

La société pharmaceutique espagnole Pharmamar a déclaré que le médicament a démontré une réduction de 99 % de la charge virale dans les poumons des animaux traités à la plitidepsine.

Pharmamar a également achevé avec succès les phases 1-2 de ses essais de sécurité et d'efficacité, ce qui lui a permis de passer à un essai clinique de plus grande envergure.

La société prévoit de faire participer plus de 600 patients dans le monde entier dès qu'elle aura obtenu toutes les autorisations réglementaires nécessaires.

Le principal objectif de ce nouvel essai est de comparer la plitidepsine aux traitements standard que sont la dexaméthasone ou la dexaméthasone associée au remdesivir chez les patients hospitalisés atteints de Covid-19 modéré.

Son succès sera jugé par le nombre de patients qui se rétablissent complètement au huitième jour et qui ne sont pas réadmis à l'hôpital au cours du mois suivant.

Le composé original du médicament a été découvert pour la première fois dans des créatures marines rares appelées ascidies vivant dans les eaux d'Ibiza. Il est actuellement autorisé en Australie, sous le nom d'Aplidina, pour traiter le cancer du sang.

L'action de PharmaMar a grimpé de 7% jeudi en réponse à l'annonce de la phase 3 de l'essai.


*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.