Monde

Erdogan: La Finlande et la Suède doivent cesser de soutenir le terrorisme pour pouvoir intégrer l'OTAN

"L'OTAN est une organisation de sécurité et non une organisation qui donne de la voix au terrorisme", a lancé le président turc, Recep Tayyip Erdogan, au cours d'une conférence de presse conjointe avec Nicolas Maduro

Mustafa Deveci   | 08.06.2022
Erdogan: La Finlande et la Suède doivent cesser de soutenir le terrorisme pour pouvoir intégrer l'OTAN

Ankara

AA/Ankara

"Tant que les interviews des dirigeants terroristes seront diffusés à la télévision d'État suédoise, nous ne pouvons pas leur dire de rentrer dans l'OTAN", a lancé le président de Türkiye, Recep Tayyip Erdogan.

Erdogan a animé mercredi une conférence de presse conjointe avec son homologue vénézuélien, Nicolas Maduro, qui démarre une visite officielle en Türkiye.

Interrogé sur les demandes d'adhésions à l'OTAN formulées par la Suède et la Finlande, Erdogan a réaffirmé que tant que le soutien de ces deux pays aux organisations terroristes qui menacent Türkiye ne cessera pas, il n'est pas question de dire "oui" à leur entrée dans l'OTAN.

"Tant que les interviews des dirigeants terroristes seront diffusés à la télévision d'État suédoise, nous ne pouvons pas leur dire de rentrer dans l'OTAN", a-t-il lancé avant d'ajouter:

"L'OTAN est une organisation de sécurité et non une organisation qui donne de la voix au terrorisme."

Le chef de l'Etat turc a souligné le potentiel que représente les échanges entre Türkiye et le Venezuela dans de nombreux domaines.

"Nos échanges ont atteint 850 millions de dollars en 2021, les chiffres montrent que nous allons dépasser le milliard cette année" a-t-il expliqué avant de préciser que l'objectif est d'atteindre un volume d'échange de 3 milliards de dollars.

Erdogan a notamment souligné que Türkiye et le Venezuela partagent des points communs sur de nombreux sujets.

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a pour sa part rappelé l'importance de Türkiye dans la région et le potentiel économique qu'elle représente.

"Dans la géopolitique actuelle, Türkiye joue un rôle très important et représente un potentiel renaissant pour nous", a-t-il insisté.

"Le Venezuela commence maintenant à se redresser. Le corps tout entier de notre pays a été torturé. On a subi des menaces, sanctions, blocus, mais maintenant, on se relève et on avance. Nous sommes un pays modeste, mais nous avons une caractéristique importante. Nous sommes à la première place (dans le monde) en matière de pétrole" a poursuivi Maduro.

A l'issue de la conférence de presse, un repas a été organisé en l'honneur du président Nicolas Maduro.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.