Monde

En Syrie, "l’Armée Nationale" et "Le Front National de Libération" se sont unifiés

- Pour constituer une seule armée régulière dépendant du ministère de la Défense du Gouvernement de Transition (opposition syrienne).

Eşber Ayaydın, Tuncay Çakmak   | 04.10.2019
En Syrie, "l’Armée Nationale" et "Le Front National de Libération" se sont unifiés ( Eşber Ayaydın - Anadolu Ajansı )

Şanlıurfa

AA - Sanliurfa (Turquie)

Le Premier ministre du Gouvernement de Transition syrien, Abdurrahman Mustafa, a annoncé que "l’Armée Nationale" et "Le Front National de Libération" se sont unifiés pour constituer une seule armée régulière dépendant du ministère de la Défense du Gouvernement de Transition (opposition au régime de Bachar al-Assad).

Les forces armées syriennes locales actives dans les régions des opérations Bouclier de l’Euphrate et Rameau d’olivier, ainsi qu’à Idleb, dans le nord de la Syrie, se sont regroupés pour constituer "l’Armée Nationale" (al-Jayš al-Watanī) au sein du ministère de la Défense du Gouvernement de Transition.

Dans une conférence de presse organisée dans un hôtel de la ville de Sanliurfa, dans le sud de la Turquie, le Premier ministre du Gouvernement de Transition syrien, Abdurrahman Mustafa, a annoncé l’unification des forces armées rebelles.

"L’Armée Nationale et les unités du Front National de Libération, grâce aux efforts de leurs commandants, se sont unifiés pour constituer une seule armée régulière dépendant dépendant du ministère de la Défense du Gouvernement de Transition", a-t-il annoncé.

"Grâce à cette armée que nous avons constitué, nous allons poursuivre nos efforts et nos guerres libératrices pour libérer notre pays de la dictature, de toute forme de répressions et divisions. Nos principales valeurs sont la liberté, l’unité territoriale et la paix. Nous allons tout faire pour redonner la Syrie à son peuple, le vrai propriétaire de ces terres", a-t-il ajouté.

Mustafa a également précisé que les populations de l’Est de l’Euphrate, sous occupation du groupe terroriste PYD/YPG/PKK, sont soumis à de terribles persécutions, et que l’un de leur objectif est de mettre fin à cette situation et "soutenir le combat de la Turquie contre le terrorisme".

Le ministre de la Défense du Gouvernement de Transition et Chef des Armées, Selim Idris, a pour sa part déclaré que cette nouvelle armée va lutter contre tous les groupes terroristes, en premier lieu le PYD/PKK.

"Désormais, les différents groupes armés de Syrie ne seront plus appelés par leurs noms, mais Armée régulière", a-t-il indiqué.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın