Monde

Deux journalistes français accusent Emmanuel Macron de cacher de l’argent dans un paradis fiscal

- Jean-Baptiste Rivoire et Gauthier Mesnier ont rendu public, mardi, leur enquête sur le patrimoine d’Emmanuel Macron sur le site d’investigation «Off Investigation »

Ekip   | 29.03.2022
Deux journalistes français accusent Emmanuel Macron de cacher de l’argent dans un paradis fiscal

Ile-de-France

AA/Paris/Fatih KARAKAYA

Deux journalistes d’investigation accusent le président français Emmanuel Macron de détenir de l'argent dans un paradis fiscal qu’il ne déclare pas.

En effet, les journalistes Jean-Baptiste Rivoire et Gauthier Mesnier ont rendu public, mardi, leur enquête sur le patrimoine d’Emmanuel Macron sur le site d’investigation «Off Investigation »

Les journalistes expliquent dans leur enquête que le président français a estimé, en 2022, son capital à 500 000 euros lors de sa déclaration de patrimoine à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

« Pourtant, Emmanuel Macron avait déclaré un gain de 3 millions entre 2009 et 2013 », explique le site qui s’étonne donc « de sa disparation ». Une somme qui semble s'être volatilisée.



D’après cette enquête, les deux journalistes disent avoir « mis en évidence une combine frauduleuse de la banque Rothschild », ancien employeur du président.

Selon cette enquête, Emmanuel Macron, ancien employé de la banque Rothschild a touché « entre 5 et 10 millions lors du deal Nestlé-Pfizer de 2012 ».

D’après l’enquête, a joué « un rôle clé dans le rachat de la branche nutrition infantile de Pfizer par le groupe Nestlé. Un deal de 9 milliards d'euros ». Les journalistes estiment que « qu’avec cette transaction Rothschild a empoché entre 45 et 135 millions d'euros ». Pourtant, cette somme n’a jamais été déclarée.

"Une source anonyme affirme que la banque Rothschild avait coutume de verser une part importante de ce type de rémunération sur des structures opaques dans des paradis fiscaux", confie, mardi, Jean-Baptiste Rivoire, lors d’un entretien au journal l’Humanité.


** Une partie déposée à l’étranger

D’après les enquêteurs qui se basent sur une source au sein de Rothschild, « une partie de la rémunération est versée en France, quand l'autre est déposée à l'étranger, en accord avec le ministère des Finances ».

Même si les journalistes expliquent « ne pas avoir trouvé de trace d'un trust au nom d'Emmanuel Macron », ils expriment « leur doute ».

D’après les journalistes, « le fait de demander le placement dans un paradis fiscal n’est pas un acte fiscalement répréhensible », ils insistent quand même sur le fait que le président « a l'obligation de déclarer la totalité de son patrimoine ».

D’après « Off Investigation », Macron a déclaré en 2017, « un modeste patrimoine de 156 000 euros, moins que Nathalie Arthaud ou Benoit Hamon ! Sans Philippe Poutou et ses 31 000 euros de patrimoine Macron aurait été le plus pauvre des candidats à la présidentielle de 2017 ».

Toujours selon les journalistes, « le couple Macron, bien que propriétaires d’un appartement à Paris acheté 890 000 euros en 2007 et d’une maison au Touquet qui sera évaluée à 1 453 000 euros en 2015, le couple Macron parvint à ne jamais payer l’impôt sur la fortune entre 2008 et 2014 ».

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.