Monde

Des dizaines de colons font incursion à al-Aqsa, escortés par la police israélienne

- La police israélienne a arrêté le garde de la mosquée al-Aqsa, Fadi Alyan, et l'un des fidèles, dont l'identité demeure inconnue, selon un communiqué du Département des dotations islamiques à Jérusalem.

1 23   | 23.05.2021
Des dizaines de colons font incursion à al-Aqsa, escortés par la police israélienne

Quds

AA / Jérusalem

Des dizaines de colons juifs ont fait incursion à la mosquée al-Aqsa, dimanche matin, escortés par un fort contingent de la police israélienne, selon le Département des dotations islamiques.

Le Waqf (dotations islamiques) a déclaré dans un communiqué, examiné par l’Agence Anadolu, que la police israélienne avait de nouveau permis aux colons de faire incursion à la mosquée al-Aqsa, après environ 3 semaines de sa fermeture à ce genre d'incursions.

Une cinquantaine de colons ont fait leur incursion dans l’esplanade de la mosquée al-Aqsa, selon la même source.

Des témoins oculaires ont déclaré à l'Agence Anadolu que la police israélienne avait empêché les jeunes habitants de Jérusalem d'entrer dans la mosquée al-Aqsa, ce dimanche à l'aube, et avait par la suite imposé des restrictions à l'entrée des fidèles, dont la confiscation de leurs cartes d'identité aux portes de la mosquée.

Le Département des dotations islamiques a déclaré que la police israélienne avait arrêté le garde de la mosquée al-Aqsa, Fadi Alyan, et l'un des fidèles, dont l'identité demeure inconnue.

La police a également arrêté Issa al-Dabbagh et Bassem Zughayer, du comité de reconstruction de la mosquée al-Aqsa, et Ali Wozuz, un employé du département des manuscrits de la mosquée, selon la même source.

Le Waqf a indiqué que les incursions dans l’esplanade avaient été précédées du retrait par la police israélienne des fidèles de la zone d'al-Musalla al-Qibli.

De son côté, la chaîne officielle israélienne "Kan" a déclaré, ce dimanche, qu'après trois semaines de fermeture, l’esplanade de la mosquée a été ouverte ce matin (dimanche) aux colons juifs.

Et d’ajouter que l’esplanade a été fermée aux extrémistes juifs depuis les dix derniers jours du mois de Ramadan, lorsque de violents affrontements ont éclaté dans la zone du sanctuaire.

La Kan a aussi indiqué que le chef du parti " Yahadut Hatorah" (Judaïsme unifié de la Torah), "Moshe Gafni", a appelé samedi soir le Premier ministre Benjamin Netanyahu à maintenir la fermeture de l’esplanade de la mosquée aux colons.

Gafni a écrit à Netanyahu dans un tweet que telle est la position de son parti, ajoutant : "Je vous demande de garder le mont du Temple fermé aux Juifs".

Les partis religieux (Haredim) et la gauche israélienne appellent au maintien de la fermeture de la mosquée al-Aqsa aux colons juifs, afin d'éviter de nouvelles tensions dans les conditions déjà embrasée à Jérusalem-Est, selon le site Internet "Srugim" de la communauté haredim.

De son côté, le membre extrémiste de la Knesset (Parlement), Itamar Bin Gvir, du parti "Otzama Yehudit", a répondu à Gafni en disant : "Demain (aujourd'hui dimanche) à 7 heures du matin, l’esplanade de la mosquée doit être ouverte aux Juifs - la fermeture de l’esplanade signifie qu'Israël s'est rendu au Hamas", selon la chaîne Kan.

Certains élus de la Knesset et journalistes israéliens accusent le gouvernement dirigé par Netanyahu, d'avoir conclu un accord de cessez-le-feu qui inclut de ne pas permettre aux Israéliens de faire des incursions dans l’esplanade de la mosquée al-Aqsa.

Mais le ministre de la Défense Benny Gantz et d'autres responsables gouvernementaux ont nié ce fait et ont confirmé que l'accord de cessez-le-feu avait été conclu de manière inconditionnelle.

Les autorités égyptiennes ont annoncé, jeudi dernier, qu'un accord avait été conclu pour un cessez-le-feu "réciproque et simultané" dans la Bande de Gaza, et il est entré en vigueur le vendredi matin à 02 h 00, heure de le Palestine.

Le bilan de l'agression israélienne brutale est de 279 morts, dont 69 enfants, 40 femmes et 17 personnes âgées. Elle a également fait plus de 8 900 blessés, dont 90 cas ont été classés comme étant "très graves".

Depuis 2003, la police israélienne autorise unilatéralement les colons à faire des incursions dans la mosquée par la porte des Maghrebins dans le mur ouest de la mosquée al-Aqsa.

Ces incursions ont toujours provoqué des affrontements entre les Palestiniens et la police israélienne.

Depuis le 13 avril dernier, la situation dans les territoires palestiniens a explosé à la suite des attaques "brutales" commises par la police et les colons israéliens à Jérusalem occupée, en particulier contre la mosquée Al-Aqsa et ses environs, et le quartier "Sheikh Jarrah" (centre), et ce, à la suite des efforts israéliens pour déposséder 12 familles palestiniennes de leurs maisons au profit de colons israéliens.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.