Monde

Daech revendique l’attentat-suicide perpétré dans l’ouest de Kaboul

L’attentat a visé, dans la nuit du samedi au dimanche, une salle de fêtes et a fait 63 morts et 182 blessés

Mona Saanouni   | 18.08.2019
Daech revendique l’attentat-suicide perpétré dans l’ouest de Kaboul

Kabil

AA/Kaboul

L’organisation terroriste Daech a revendiqué, dimanche, l’attentat-suicide perpétré dans la nuit de samedi à dimanche contre une salle de fêtes dans l’ouest de la capitale afghane Kaboul. L’attentat a fait 63 morts et 182 blessés.

L’agence américaine Associated Press a cité un communiqué de Daech, publié sur un site lui appartenant, que l’organisation revendique l’attentat contre la salle des fêtes dans la capitale afghane Kaboul.

Le communiqué précisé qu’un « combattant appartenant à Daech Pakistanais a visé un grand rassemblement chiite à Kaboul ».

Le même communiqué ajoute que l’attaque a été perpétrée sur deux étapes : un attentat-suicide suivi de l’explosion d’une voiture piégée.

Des survivants de l’attaque ont indiqué que « le kamikaze était sur une scène où se rassemblaient des enfants et d’autres gens, lorsqu’il a fait exploser sa ceinture explosive », a souligné la même source.

Pour sa part, le président afghan, Ashraf Ghani, a décrété le deuil après cette attaque.

Dans une série de posts sur Twitter, Ghani a indiqué que « le Mouvement des Talibans ne peut pas fuir aux reproches pour avoir préparé le terrain aux terroristes ».

Et d’ajouter « je condamne fermement l’attaque barbare qui a visé une salle des fêtes à Kaboul et je présente mes sincères condoléances aux familles des martyrs, souhaitant un prompt rétablissement aux blessés ».

Plus tôt dans la journée, deux responsables afghans avaient annoncé que le nombre de morts lors de l’attentat, qui a eu lieu dans la nuit du samedi au dimanche dans une salle de fêtes à Kaboul, s’est élevé à au moins 63 personnes, dont des femmes et des enfants.

Le porte-parole du gouvernement afghan, Feyrouz Bechari, a indiqué que 182 civils ont également été blessés dans l'attaque.

Le porte-parole du ministère afghan de l'Intérieur, Nusrat Rahimi, a déclaré à Associated Press que "l'explosion a eu lieu dans la salle de fêtes Dubai City dans l'ouest de Kaboul, dans une région à prédominance chiite".

Rahimi a confirmé le bilan soulignant que certaines familles ont commencé à enterré les victimes.

De son côté, la chaîne locale Tolo News a rapporté, citant des témoins oculaires, que la salle était pleine à l'heure de l'explosion, indiquant que près de 400 personnes assistent au mariage".

Dix jours plus tôt, une voiture piégée appartenant au mouvement des Talibans a explosé dans la même région, faisant 14 morts et 145 blessés.

Il convient de noter que les deux attaques ont été perpétrées dans la même rue.

Cependant, le mouvement des Talibans a condamné l'attaque la qualifiant "d'interdite et injustifiée", tout en niant toute implication.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın