monde

Décès du chanteur algérien Rachid Taha

Il avait défendu les causes des migrants telles que la lutte contre le racisme et la marginalisation.

Mona Saanouni  | 12.09.2018
Décès du chanteur algérien Rachid Taha ( Evren Atalay - Anadolu Agency )

Algeria

AA/Alger/Abdel Razzak Abdallah

Le célèbre chanteur algérien, Rachid Taha, est décédé à Paris dans la nuit de mardi à mercredi, ont rapporté des médias français et algériens citant sa famille.

Selon les mêmes sources, Rachid Taha a succombé à une crise cardiaque, à son domicile.

Rachid Taha est né le 18 septembre 1958 dans la ville de Sig près d'Oran (ouest de l'Algérie), avant de s'installer en France avec sa famille à l'âge de 10 ans.

Il a été connu comme étant un fervent défenseur des causes des immigrés telles que la lutte contre le racisme et la marginalisation.

Appelé le Roi du Rock-Raï, Taha s'est inspiré de différents styles musicaux tels que le raï, le chaâbi et le rock 'n' roll.

Il a repris plusieurs chansons mythiques algériennes, à savoir "Abdel Kader Bou Alam", chantée avec Cheb Khaled et Faudel, en plus de son tube formidable "Ya Rayah Wine Msafer".

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın