Monde

Décès du célèbre pianiste français, Stéphane Blet, exilé en Turquie

- Stéphane Blet était à Genève lorsqu’il est tombé du balcon d’un appartement privé.

Ekip   | 09.01.2022
Décès du célèbre pianiste français, Stéphane Blet, exilé en Turquie

France

AA / Paris / Fatih KARAKAYA

Le célèbre pianiste français Stéphane Blet est mort à Genève, vendredi 7 janvier, a appris, l'Agence Anadolu auprès de ses proches.

Stéphane Blet, pianiste et compositeur de renommée internationale, auteur de "Kontre Kulture" et 12 rapsodies ottomanes-turques, vivait en Turquie depuis 2016.

« La famille avait besoin de temps l'information va commencer à circuler », confirme un proche de la famille.

D’après lui, Stéphane Blet était à Genève lorsqu’il est tombé du balcon d’un appartement privé. La circonstance exacte de sa mort reste pour le moment inconnue mais d’après ses proches « certains voudraient le faire passer pour un suicide ».

Or, pour ses proches « Stéphane était en pleine forme et avait prévu de diffuser une vidéo en direct le soir de sa mort ».

Ancien membre de la loge maçonnique, il avait quitté l’organisation et avait dénoncé « l’imposture de cette société secrète ». Ses prises de position lui avaient valu un harcèlement par certains groupes et des menaces de mort de la part de la Ligue de Défense Juive (LDJ).

Alors qu’il était membre de l’Ordre des Arts et des Lettres depuis 2005, il avait été exclu pour ses idées en 2019.

En avril 2021, Dieudonné M’Bala M’Bala avait annoncé son intention de demander l’asile politique en Turquie pour ouvrir un centre culturel français avec Stéphane Blet.

Récemment, il avait signé la préface de l’ouvrage « Réponse à Zemmour » de Dieudonné et apportait régulièrement son soutien aux "Gilets jaunes" et la Palestine.

Dans sa dernière vidéo publiée, le soir du nouvel an, il avait souhaité une « excellente année 2022 » à tous les Français et avait critiqué la politique française en matière de lutte contre la Covid-19 et notamment l’obligation vaccinale.

- Hommage de ses proches

Suite à l’annonce de sa mort, plusieurs personnalités ont réagi pour faire part de leur condoléances. « Je rendrai hommage lundi matin à mon ami du Livre d'Enoch @BletFan. Stéphane Blet qui est parti rejoindre les Anges le 7 janvier 2022 à Genève. Désormais il jouera au Ciel et retrouvera Liszt Satie Giulini et tous ceux qu'il aimait tant et dont il rejouait les compositions », écrivait sur son compte le journaliste Pierre Jovanovic.

De son côté, Suleyman Sahin, rédacteur en chef de la revue turque « Gercek Hayat » a estimé que « la mort de Blet était douteuse » en accusant les milieux sionistes « de l’avoir harcelé ».

Enfin, le Youtubeur Jim le Veilleur, avec lequel Blet faisait souvent des vidéos, affirmait dans une vidéo d’hommage que Stéphane Blet "n'avait pas l'intention de se foutre en l'air", mais a confirmé les difficultés financières de Blet.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın