Monde

Début du cinquième tour de négociations pour délimiter les frontières entre le Liban et Israël

- Dans le cadre des négociations indirectes entre les deux parties sous l’égide des Nations Unies et par une médiation américaine

1 23   | 04.05.2021
Début du cinquième tour de négociations pour délimiter les frontières entre le Liban et Israël

Lebanon

AA / Liban

Le cinquième tour des négociations indirectes pour délimiter les frontières maritimes entre le Liban et Israël, a débuté mardi matin, sous l’égide des Nations Unies et par une médiation des Etats-Unis.

L'agence de presse officielle libanaise a déclaré : "Les négociations indirectes pour délimiter les frontières maritimes ont commencé ce matin, à 10 heures, à Ras al-Naqoura (sud du Liban) ont entamé leur cinquième tour entre le Liban et Israël, sous les auspices des Nations Unies, et avec une médiation américaine".

Et d’ajouter que les négociations ont pour objet "la discussion de la démarcation des frontières maritimes, où le Liban affirme son droit à toutes ses richesses maritimes".

L'agence libanaise n'a pas fourni de plus amples détails sur la durée du tour de négociations ni l'identité des membres des délégations des deux pays.

Le bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré, dans un précédent communiqué, que "les pourparlers pour délimiter les frontières maritimes avec le Liban reprendront mardi au sein de la base des forces de la FINUL (forces multinationales) à Ras Naqoura, en présence du médiateur américain John Desrocher".

Lundi, le président libanais Michel Aoun a déclaré que l’attitude du Liban face à la reprise des négociations indirectes "reflète sa volonté de continuer à maintenir la stabilité et la sécurité dans la région", soulignant "l'importance de rectifier les frontières maritimes conformément aux lois et réglementations internationales".

Le Liban est empêtré dans un conflit avec Israël concernant une zone de la Méditerranée d’une superficie d'environ 860 kilomètres carrés, connue sous le nom de zone n° 9, riche en pétrole et en gaz. Beyrouth a annoncé en janvier 2016 le lancement de sa première série de licences de prospection.

En octobre dernier, des négociations indirectes ont commencé entre les deux pays pour délimiter les frontières maritimes sous les auspices des Nations Unies et des États-Unis, mais après 4 sessions, le cinquième tour, initialement prévu pour le 2 décembre dernier, a été reporté pour une date indéfinie.

Au cours des négociations, le Liban a formulé la demande de prolonger sa ligne de démarcation plus au sud, faisant passer la zone litigieuse d'une superficie d’environ 860 kilomètres carrés à une superficie de 2 300 kilomètres carrés, ce qu’Israël rejette.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın