Monde

COVID-19 : Aide canadienne de 732 millions de dollars aux pays à revenu faible

-Ce financement porte la contribution totale du Canada à plus de 2 milliards de dollars depuis le début de la pandémie, selon le PM Trudeau

Ekip   | 13.05.2022
COVID-19 : Aide canadienne de 732 millions de dollars aux pays à revenu faible

Canada

AA / Montréal / Hatem Kattou

Le Canada a annoncé, jeudi, l’octroi de fonds d’un montant de 732 millions de dollars aux pays à revenu afin de les aider à lutter contre la pandémie de la Covid-19.

C’est ce qui ressort d’un communiqué mis en ligne sur le site officiel du Premier ministre canadien, Justin Trudeau, qui a participé, vendredi, au deuxième Sommet mondial virtuel sur la COVID-19, organisé par les États-Unis d'Amérique conjointement avec les gouvernements du Belize, de l'Allemagne, de l'Indonésie et du Sénégal.

« Pour apporter une réponse unifiée à la COVID-19 à l’échelle mondiale, il faut faire en sorte que les vaccins se rendent aux populations qui en ont le plus besoin. Ce n’est qu’en collaborant que nous pourrons trouver une solution mondiale à un problème mondial », lit-on dans le communiqué.

Trudeau a annoncé, à l’occasion de ce sommet « l'octroi de 732 millions de dollars au Dispositif pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (Accélérateur ACT) ».

Ce financement, précise la même source, comprend « l'allocation de 220 millions de dollars précédemment annoncée le 8 avril 2022 lors du Sommet sur la garantie de marché COVAX de Gavi ».

« En incluant les annonces déjà faites, ces fonds permettront au Canada d'assumer sa part du fardeau pour le cycle budgétaire 2021-2022 de l’Accélérateur ACT », indique le texte.

Trudeau a annoncé, dans ce cadre, que « Ce financement porte la contribution totale du Canada à plus de 2 milliards de dollars depuis le début de la pandémie ».

Il a souligné au cours de la rencontre que « Le Canada participe à la réponse mondiale à la pandémie et continuera à travailler avec ses partenaires pour faire en sorte de renforcer notre capacité collective à prévenir les prochaines pandémies, à nous y préparer et à y répondre ».

Le Premier ministre canadien a relevé que « l'approvisionnement en vaccins n'est plus le principal obstacle à la lutte contre la COVID-19 dans le monde », estimant toutefois que « de nombreux pays ne parviennent encore qu’avec difficulté à acheminer les vaccins des pistes d’atterrissage jusqu’aux gens, en particulier ceux des communautés éloignées et des populations vulnérables ».

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın