Monde

Cisjordanie: L'armée israélienne tire et blesse 89 Palestiniens par balles

- Dont 3 blessés par balles réelles à Beita et Usrin, au sud de Naplouse.

1 23   | 03.07.2021
Cisjordanie: L'armée israélienne tire et blesse 89 Palestiniens par balles

Ramallah

AA / Ramallah

89 Palestiniens ont été blessés, vendredi, par des balles de l'armée israélienne, en plus d'autres cas d'asphyxie lors de rassemblements condamnant les colonies dans des plusieurs zones de la Cisjordanie occupée.

Le directeur du Centre des urgences et des secours du Croissant-Rouge à Naplouse, Ahmed Jibril, a déclaré à l'Agence Anadolu (AA) que ''deux Palestiniens ont été blessés par balles réelles, lors des affrontements qui ont éclaté dans le ville de Beita, au sud de Naplouse (nord).

''Les équipes du Croissant-Rouge ont également secouru 82 blessés par des balles métalliques recouvertes de caoutchouc, dont 4 ont été transférés à l'hôpital pour recevoir les soins nécessaires'', a indiqué la même source.

Et d'ajouter: "Nos équipes ont traité les blessés sur place dont 13 blessés suite à leur chute, 6 cas de brûlure et 177 cas d'asphyxie après avoir inhalé le gaz lacrymogène."

Des témoins oculaires ont déclaré à l'AA que l'armée israélienne "a tiré à balles réelles et métalliques et des grenades lacrymogènes sur des centaines de Palestiniens après la prière du vendredi près du mont Sabih, actuellement menacé de confiscation dans la ville de Beita, au sud de Naplouse".

Selon les témoins, ''des jeunes Palestiniens ont jeté des pierres sur les forces d'occupation israéliennes et mis le feu à des pneus en caoutchouc''.

La ville de "Beita" est le théâtre d'affrontements quasi-réguliers qualifiés de "troubles nocturnes", en signe de protestation contre l'installation d'un avant-poste de colonisation sur leurs terres à Jabal Sabih.

Ces dernières semaines, 4 Palestiniens de la ville de "Beita" ont été tués et d'autres blessés, la plupart à balles réelles, lors d'affrontements avec les forces d'occupation.

Dans le même contexte, des heurts ont éclaté dans le village d'Osrin, au sud de Naplouse (nord), en vue de condamner la colonisation israélienne.

''L'un des jeunes a été touché par balles au bassin et deux autres ont été blessés par des balles en métal recouvert de caoutchouc. Par ailleurs, 12 protestataires ont été étouffés par le gaz lacrymogène, lors des affrontements à Osrin'', a affirmé Jibril.

L'agence de presse officielle palestinienne "Wafa" a déclaré que "deux Palestiniens ont été blessés par des balles en métal recouvert de caoutchouc et des dizaines de cas d'étouffement ont été signalés, lors de la prière du vendredi sur des terres menacées de saisie par les colons dans le Zone de Ras, à l'ouest de la ville de Salfit dans le nord de la Cisjordanie."

Des affrontements similaires ont également éclaté dans la ville de Kafr Qaddoum, à l'est de Qalqilya (nord), et à Beit Dajan, à l'est de Naplouse, au cours desquels des dizaines de Palestiniens ont été asphyxiés suite à l'inhalation de gaz lacrymogène. Ces derniers ont reçu les soins nécessaires sur place.

Dans la région de Masafer Yatta, dans le sud de la Cisjordanie, des témoins oculaires ont déclaré à l'Agence Anadolu : ''L'armée israélienne a réprimé une manifestation condamnant les colonies, ce qui a provoqué une scène de panique, à un moment où les manifestants ont été étouffés par le gaz lacrymogène.

Les estimations israéliennes et palestiniennes indiquent qu'il y a environ 650 000 colons dans les colonies de Cisjordanie, y compris Jérusalem occupée, qui vivent dans 164 colonies et 116 avant-postes.

* Traduit de l'arabe par Hajer Cherni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.