Monde

Canada : un gardien bénévole d’une mosquée tué à Toronto

Âgé de 58 ans, Moahmed Aslim Zafis a été poignardé au cou à proximité du lieu de culte

Hatem Kattou   | 14.09.2020
Canada : un gardien bénévole d’une mosquée tué à Toronto

Canada
AA / Montréal / Hatem Kattou
Un homme âgé d’une soixantaine d’années a été tué devant une mosquée de la ville de Toronto dans le centre du Canada.

L’information a été relayée dimanche par les médias locaux, au lendemain de l’incident qui s’est produit samedi tard dans la soirée lorsque la victime, du nom de Moahmed Aslim Zafis, a été poignardée alors qu’il était devant une mosquée du quartier de Rexlade dans le nord-est de la métropole ontarienne.

Dépêchés sur les lieux du forfait, les ambulanciers ont trouvé la victime sans signe de vie gisant dans son sang.

Réagissant peu après, la police de Toronto a indiqué dans un tweet que l’homme âgé de 58 ans a été poignardé au cou et est décédé immédiatement.

Selon le communiqué des autorités, l’homme travaillait comme gardien bénévole à la mosquée et était assis sur une chaise au niveau de la porte d’entrée du lieu de culte pour s’assurer du respect par les fidèles des règles sanitaires et des gestes barrières indiqués contre la pandémie de la Covid-19.

La police a diligenté une enquête pour élucider les circonstances exactes du meurtre et des images des caméras publiques de surveillance ont été diffusées.

« Le tueur présumé a une carrure mince et portait un sweat à capuche noir et un pantalon foncé », indique la police au sujet de l'agresseur sans fournir d’autres détails à ce stade de l’enquête.

De son côté, l'Organisation internationale musulmane de Toronto a souligné que la victime était l'un de ses membres et que l'incident s'est produit à proximité de la mosquée.

Dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, l’organisation s’est déclarée « profondément attristée et choquée d’apprendre cet incident tragique ».

Elle a, par ailleurs, tenu à appeler « les membres de notre communauté à ne pas spéculer sur ce qui s'est passé alors que l'enquête est en cours ».

Ayman Tahir, imam de la mosquée, qui était à l'intérieur de la salle de prière quand le meurtre a été commis, a déclaré aux médias que « M. Zafis avait été attaqué. Nous nous sommes précipités dehors pour découvrir ce qui lui était arrivé. Nous avons trouvé du sang partout. (...) Nous ne savons rien. La communauté est en état de choc, de chagrin et de déni. Nous attendons les résultats des enquêtes policières ».
Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın