Monde

Cameroun-Tourisme : Les régions anglophones gravement affectées

Les hôteliers de la région Sud-ouest font état d'une chute de 90% de leur chiffre d'affaires et on décidé de réduire leur personnel

Lassaad Ben Ahmed   | 15.11.2017
Cameroun-Tourisme : Les régions anglophones gravement affectées

Cameroon

AA/Yaoundé/Peter Kum

Le chiffre d’affaires des hôtels a chuté de 90% dans la région anglophone du Sud-ouest du Cameroun en proie à une crise politico-sécuritaire depuis septembre dernier, a indiqué à Anadolu le ministre camerounais du Tourisme et des Loisirs, M. Bello Bouba Maigari.

Le Sud-Ouest du Cameroun, région côtière, regorge de plusieurs sites touristiques tels que le Mont Cameroun (haut de ses 4100 mètres, volcan encore en activité) ; la plage de Limbé ; le parc national de Korup (un véritable musée vivant de plus de 300 millions d’années) ; le jardin botanique de Limbé créé en 1892 par des horticulteurs allemands ; le Zoo de Limbé (ouvert toute l’année aux touristes); le lac Barombi à Kumba dans un décor luxuriant et plusieurs hôtels de classe.

«Mais, avec les tensions vécues dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun, depuis plus d’un an, les touristes, majoritairement des expatriés, dont les chancelleries ont classé ces régions parmi les zones à ne pas fréquenter. Ils ont déserté les plages, les beaux paysages, les restaurants et les hôtels du Sud-Ouest», regrette le ministre camerounais.

Le Syndicat patronal des industries d’hôtelleries et de tourisme (SPIHT) du Cameroun souligne qu’il y a aussi un ralentissement des activités des opérateurs de ce secteur à cause de la taxe de séjour, instituée par la loi des Finances 2017, mais qui est boudée par les clients.

«Pour le moment, nos clients sont des ingénieurs et les manœuvres des chantiers de la CAN 2019. Vu la baisse de l'activité, nous avons été obligés de mettre une partie de notre personnel en chômage technique», indique à Anadolu le directeur de Victorial Guest House Hotel de Limbé.

Pour rappel, les régions anglophones Sud-ouest et du Nord-ouest du Cameroun ont pris un tournant décisif, réclamant l'indépendance du pouvoir central de Yaoundé (Francophone). Cette démarche a été rejetée par le pouvoir et les tentatives d'apaisement n'ont abouti à rien de concret jusqu'à présent.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın