Monde

Briefing quotidien de l'actualité tunisienne

- L'Agence Anadolu fait le point sur l'actualité tunisienne de ces dernières heures, à travers les médias tunisiens

Wejden Jlassi   | 19.05.2022
Briefing quotidien de l'actualité tunisienne

Tunisia

AA / Tunis

*La Tunisie .. une destination prisée par les Français (Mosaïque Fm)

Le directeur général de l'Office nationale du Tourisme, Nizar Slimane, a déclaré qu'il y a une amélioration au niveau de l'affluence des touristes des différents pays européens, les Français en premier lieu.

Nizar Slimane a affirmé qu'en se basant sur le baromètre des destinations, publié par le site français spécialisé en tourisme, "L'écho Tourisme", la Tunisie est classée en première position à l'échelle arabo-africaine et quatrième à l'échelle internationale, parmi les destinations les plus sollicitées par les Français. En effet, le pourcentage des ventes au mois d'avril a évolué de 22%, par rapport à la même période en 2019.
Slimane considère que ceci est un indicateur positif qui reflète une reprise du secteur touristique. Il prévoit ainsi une amélioration de 50 à 60%, par rapport à l'année 2019.

*Tunisie: le PDL fait grief à Kaïs Saïed des irrégularités dans le processus électoral et saisit la Commission de Venise (AA)

Le Parti destourien libre (PDL) en Tunisie a annoncé, mercredi, avoir saisi la Commission européenne pour la démocratie par le droit (Commission de Venise) au sujet des « irrégularités et violations qui entachent le processus électoral en cours dans le pays, commises par le président de la République Kaïs Saïed ».

Le parti présidé par Abir Moussi a indiqué « avoir saisi la Commission de Venise par voie de correspondance dans laquelle il a fait état des irrégularités et violations qui entachent le processus électoral amorcé en Tunisie », sans donner plus de détails sur sa teneur.

Le PDL estime que le processus électoral en cours « vise à abolir le concept de citoyenneté et à transformer le scrutin en un vote plébiscitaire en faveur de Kaïs Saïed ».

Saïed avait lancé, à la mi-janvier, une consultation nationale électronique visant à « renforcer la participation des citoyens au processus de transition démocratique », qui sera suivie d’un référendum prévu le 25 juillet 2022 pour amender la Constitution et des élections législatives anticipées en date du 17 décembre 2022, après révision de la loi électorale.

Le PDL a justifié sa décision de saisir la Commission de Venise par la persistance de la politique de la fuite en avant menée par le président de la République.

Le parti accuse Saïed de « dérive autoritaire » et de vouloir « instaurer un régime plébiscitaire, en dehors des cadres institutionnels, par des décrets privés de toute base légale, en violation flagrante des législations nationales et des normes internationales ».

*Tunisie: Saïed déclare mettre tout en œuvre pour tenir le référendum du 25 juillet dans les meilleures conditions (AA)

Le président tunisien Kaïs Saïed a affirmé, mercredi, qu'il mettra tout en œuvre pour tenir le référendum du 25 juillet dans les meilleures conditions et surmonter tous les obstacles en vue d’atteindre cet objectif ».

C’est ce qui ressort d'une rencontre entre Saïed et le président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie), Farouk Bouaskar, au Palais de Carthage.

L’Isie est une instance constitutionnelle qui a organisé et supervisé les élections en Tunisie depuis octobre 2011. Le conseil de l’Isie est composé de neuf membres « intègres, indépendants, et compétents », élus à la majorité des deux tiers des membres de l’assemblée législative par vote secret uninominal en tours successifs jusqu'à pleine composition. Le mandat de chaque membre du conseil de l'Isie est fixé à une durée de six ans non renouvelable, alors que le renouvellement de la composition du conseil de l’instance se fait par tiers tous les deux ans.

La nouvelle Isie est présidée par Farouk Bouaskar, membre de l'ancienne instance.

La nouvelle composition comprend six membres, il s'agit de Sami Ben Slama et Mohamed Tlili Mansri (deux membres de l'ancienne instance), Habib Rebii (magistrat de l'ordre judiciaire), Maher Jedidi (magistrat de l'ordre administratif), Mahmoud Ouaer (magistrat de l'ordre financier), et Mohamed Naoufel Frikha (ingénieur spécialiste en matière de systèmes d'information et de sécurité informatique).

Les préparatifs en cours pour tenir le référendum prévu le 25 juillet 2022, ont été au centre de la rencontre.

Les deux parties ont également évoqué « certaines difficultés à aplanir pour que le peuple tunisien, seul détenteur de la souveraineté, puisse exprimer sa volonté ».

*La Tunisie désormais représentée au Conseil international des femmes (Mosaïque Fm)

La Tunisie est désormais représentée, pour la première fois, au Conseil international des femmes, après l’élection, mercredi matin, de la présidente de l'Union nationale de la femme tunisienne (UNFT), Radhia Jerbi, membre du Conseil international des femmes, lors des travaux de sa trente-sixième session plénière tenue à Avignon, en France du 16 au 21 mai courant.

Le Conseil international des femmes, institué depuis 1888, jouit du statut consultatif auprès des Nations Unies et de ses représentants permanents auprès du Conseil économique et social, de l'Organisation internationale du travail, de l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture , l'Organisation mondiale de la santé, le Programme des Nations Unies pour le développement, le Programme des Nations Unies pour l'environnement, l'UNESCO, l'UNICEF, la CNUCED et l'ONUDI.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın