Monde

Briefing quotidien de l'actualité tunisienne

- L’Agence Anadolu vous présente un briefing des derniers développements en Tunisie du 25 au 26 février 2021, à travers les médias tunisiens.

Malek Jomni   | 26.02.2021
Briefing quotidien de l'actualité tunisienne

Tunisia

AA/ Tunis

- Vers la réception d'un don de la Chine de 100 000 doses de vaccin anti-Covid (AA)

La Tunisie s'apprête à recevoir 100 000 doses de vaccin Sinopharm contre la Covid-19, un don de la Chine, a indiqué jeudi un communiqué de la présidence de la république tunisienne.

"Dans le cadre du suivi de l'opération de fourniture des vaccins contre le coronavirus, la République populaire de Chine est disposée à livrer à la Tunisie sous forme de don 100 000 doses du vaccin anti-Covid-19", lit-on dans le communiqué de la Présidence tunisienne.

La même source a indiqué que l’ambassadeur chinois à Tunis Zhang Jianguo a fait part à la présidence de la République de la décision de son pays.

A cet égard, la Présidence de la République a exprimé ses vifs remerciements à la République populaire de Chine pour cette volonté qui traduit la coopération continue entre Tunis et Pékin.

- Ennahdha appelle à une large participation à la marche organisée samedi (AA)

Le mouvement tunisien Ennahdha a appelé, jeudi, ses partisans et la population à participer massivement à une marche organisée dans la capitale, Tunis, ce samedi, pour envoyer un message aux différentes parties quant à la nécessité d'opter pour le dialogue et le renforcement de tous les fondements de l'unité nationale et de la pratique démocratique.

C'est ce qui ressort d'un communiqué publié par le mouvement, considéré comme la plus grande force politique au Parlement (54 députés sur 217), un jour après que son bureau exécutif s'est réuni pour discuter des développements dans le pays.

"La réponse massive à la marche sera un appel à toutes les personnes libres du pays, les organisations ainsi que les partis politiques afin de prévaloir l'esprit de responsabilité et l'action commune en vue de surmonter la crise politique dans le pays", selon le communiqué.

L'appel d'Ennahdha à l'organisation d'une marche intervient en pleine situation de blocage lié au remaniement ministériel, à la suite du refus du président de la République, Kaïs Saïed, d’inviter les nouveaux ministres choisis par le chef du gouvernement, Hichem Mechichi, à prêter serment.

Le parti a également salué l'initiative du président du Parlement, Rached Ghannouchi, de trouver une solution à la crise politique que traverse la Tunisie.

Et d'ajouter, "la proposition de Ghannouchi sollicite le Président de la République, Kaïs Saïed, symbole de l'unité de l'Etat, à prendre l'initiative de rassembler toutes les parties afin d'échanger des points de vue et de se consulter sur la situation du pays et les décisions qui doivent être prises".

Le mouvement a également mis l'accent sur son ouverture à toutes les initiatives de dialogue constructif qui conduisent à la résolution de la crise politique et à l'amélioration de l'efficacité du travail du gouvernement et de toutes les institutions de l'Etat.

- "L'entretien téléphonique entre Mechichi et Saïed est une démarche positive" (AA)

Le gouvernement tunisien a estimé, jeudi, que l'entretien téléphonique entre son chef Hichem Mechichi, et le président de la République, Kaïs Saïed, était une démarche positive dirigée vers la bonne direction.

Mechichi a remercié, mercredi, Saïed par téléphone pour son intervention auprès de l’Emir du Qatar Tamim Bin Hamad Al Thani, ayant visé à reporter l’exécution de la peine de mort à l’encontre du jeune tunisien Fakhri Landolsi et à examiner la possibilité d’une peine alternative.

La condamnation à mort de Landolsi a suscité beaucoup de remous en Tunisie, après qu'il a été inculpé de l'assassinat d'un soldat qatari, alors que sa famille continue de clamer son innocence.

"L'appel était une démarche très positive qui partait d'un événement partiel qui peut jeter son ombre sur la population en général", a déclaré Slim Tissaoui, conseiller du chef du gouvernement, chargé des affaires sociales, dans une déclaration à la radio privée "Jawhara FM".

"Les Tunisiens ont aujourd'hui besoin de ce qui les rassemble, pas de ce qui les divise. L'appel a contribué à briser la barrière psychologique entre les deux parties. La situation actuelle exige beaucoup d'audace face aux problèmes du pays", a ajouté la même source.

- Covid-19 : 42 décès et 855 contaminations le 24 février

Le ministère de la Santé a annoncé, via sa page officielle, avoir recensé 42 décès nouveaux décès des suites du coronavirus, le 24 février 2021.

Le bilan total des décès est ainsi passé à 7 911 morts depuis le début de la pandémie, en Tunisie.

Par ailleurs, le nombre total des contaminations à la Covid-19 est passé à 231 298 cas, après avoir enregistré 855 nouvelles infections. 4 310 tests de dépistage ont été, en effet, effectués le même jour.

Le ministère de la santé a fait état, dans son bulletin quotidien, de 1 145 hospitalisations, 259 admissions en soins intensifs et 107 placements sous respiration artificielle et ce, dans des établissements de santé des secteurs public et privé.

- La LTDH appelle Hichem Mechichi à démissionner (Mosaïque FM)

La Ligue tunisienne des droits de l’Homme a appelé, dans un communiqué rendu public jeudi soir, le chef du gouvernement, Hichem Mechichi, à démissionner pour ouvrir la voie à un dialogue national regroupant des partis démocrates, des organisations, des associations et des indépendants.

Ce dialogue conduira à la formation d’un gouvernement de salut national qui s'intéressera aux dossiers importants et procédera à des réformes urgentes pour faire sortir le pays de la crise actuelle, selon le communiqué.

- Suivi de l'avancement des projets du partenariat tuniso-europèen dans le secteur du patrimoine (TAP)

Les projets dans le secteur du patrimoine en Tunisie, réalisés en partenariat avec l'Union Européenne (UE), ont été au cœur d'une séance de travail, tenue, jeudi, au siège du ministère des Affaires Culturelles à la Kasbah.

Présidée par Habib Ammar, ministre des Affaires Culturelles par Intérim, la rencontre a réuni le chef de section développement économique au sein de la délégation de l'UE en Tunisie, Marco Stella, l'attaché de coopération à l'UE, Vladimir Rojanski, et la coordinatrice du projet "Valorisation du patrimoine culturel dans l'Offre Touristique, Pauline Lecointe.

Selon un communiqué du ministère des Affaires Culturelles, la rencontre a été consacrée au suivi de l'avancement des projets bilatéraux dans le secteur du patrimoine et à l'examen des moyens de les promouvoir, le but étant de sauvegarder et de valoriser ce secteur vital à travers une meilleure exploitation et une meilleure intégration dans le circuit économique et de développement.

Le patrimoine culturel constitue l'un des trois grands axes thématiques du programme "Tounes Ouejhetouna" (La Tunisie est notre destination) de l'UE en Tunisie qui s'étalera sur 6 ans. Le projet "Valorisation du patrimoine culturel" est mis en œuvre par l'agence publique française "Expertise France".

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.