Monde

Amnesty International dénonce la vente d'armes françaises à l'Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis

- Lors d'une manifestation organisée à Paris.

Malek Jomni   | 25.02.2021
Amnesty International dénonce la vente d'armes françaises à l'Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis

France

AA/ Paris

Amnesty International a organisé, jeudi, une manifestation dans la capitale française Paris, en guise de protestation contre la vente d'armes françaises à l'Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis.

Amnesty a appelé, lors de la manifestation, les autorités françaises à interdire l'exportation d'armes vers ces deux pays ayant violé les droits de l'Homme au Yémen.

Les manifestants ont brandi des banderoles sur lesquelles ils ont écrit des slogans tels que "l'hypocrisie française" et "le Yémen ne peut pas attendre" et ce afin de dénoncer la position de la France à l'égard de la guerre au Yémen.

"Chaque jeudi, à 12h30, nous nous retrouvons sur la place de la République à Paris. Notre objectif ? Dénoncer les ventes illégales d'armes de la France", lit-on sur le site de l'organisation internationale.

"Nous "fêterons" les six ans du conflit au Yémen. Funeste anniversaire qui nous rappelle que la France est complice de la pire crise humanitaire au monde", ajoute la même source.

Le but des manifestations hebdomadaires est, selon Amnesty, de sensibiliser le grand public aux dangers de la vente d'armes françaises et à l'impunité qui l'entoure.

"En poursuivant ses ventes d'armes aux principaux pays impliqués dans ce conflit, à savoir l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, le "pays des droits de l'Homme" (la France) prend le risque que son matériel de guerre soit utilisé contre des civils", lit-on encore sur le site de l'organisation.

En 2018, nombre de parlementaires français avaient appelé à l'ouverture d'une enquête sur la vente d'armes françaises aux pays qui prennent part à la guerre au Yémen.

Les autorités françaises n'avaient, cependant, pas tenu compte de cet appel et n'avaient pas non plus suspendu l'exportation des armes vers l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis.

La commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale française a lancé une mission d'investigation sur le contrôle des exportations d'armes, suite à laquelle un rapport a été préparé.

Le Yémen connaît, depuis des années, une guerre entre les forces gouvernementales, soutenues par une coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite, d'une part, et le groupe Houthi soutenu par l'Iran, d'autre part.

*Traduit de l'arabe par Malèk Jomni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın