Monde

Afghanistan : le bilan de l'attentat de Kaboul s'alourdit à 30 morts

- 70 personnes ont été blessées.

Hajer Cherni   | 25.10.2020
Afghanistan : le bilan de l'attentat de Kaboul s'alourdit à 30 morts

Kabil

AA/Kaboul

Le bilan de l’attentat suicide, perpétré samedi, près d'un centre éducatif à l’ouest de la capitale afghane Kaboul, s'est alourdi à 30 morts et 70 blessés. Un bilan qui risque de s'alourdir encore.

En effet, le dernier bilan du ministère de la Santé faisait état de 18 morts et 48 blessés.

Une source sécuritaire anonyme a indiqué qu'au moins 30 personnes ont trouvé la mort et 70 autres ont été blessées, dans cet attentat suicide, survenu samedi dans le quartier de ''Dasht Barchi'', selon la chaîne locale "Toulouaa". Et dont la majorité des victimes étaient des enfants et des jeunes.

Le ministère de l'Intérieur a annoncé que les gardiens du centre éducatif ont repéré le kamikaze qui s'est fait exploser avant d'atteindre sa cible.

Selon des témoins oculaires, des dizaines d'étudiants étaient en cours au moment de l'attaque. Toutefois, les Taliban n'ont pas encore revendiqué l'attaque.

Le chef du Conseil supérieur pour la réconciliation nationale, Abdullah Abdullah, a condamné, dans un communiqué, l'attentat suicide contre le centre éducatif, le qualifiant ''d'inhumain et incompatible avec les principes et valeurs islamiques".

''Quelques jours après les attaques violentes ayant frappé le pays, Kaboul se réveille de nouveau sur un nouvel attentat suicide. Et cela nous a déstabilisé'', a déclaré Shahrazad Akbar, chef de la Commission indépendante afghane des droits de l'Homme dans un communiqué.

Les attaques sanglantes se sont multipliées en Afghanistan ces derniers jours, malgré le lancement des premières négociations directes entre le gouvernement de Kaboul et les Taliban, en septembre dernier, dans le but de parvenir à un accord qui met fin à cette guerre.

Il est à rappeler que les négociations sont intervenues suite à la signature de l'accord historique de paix entre le mouvement des Taliban et Washington à Doha, le 29 février, pour un retrait progressif des États-Unis d'Afghanistan et un échange de détenus.

Les négociations de Doha visent à mettre fin à 42 ans de conflits armés en Afghanistan, soit depuis le coup d'État militaire de 1978 et l'invasion soviétique entre 1979 et 1989.

*Traduit de l'arabe par Hajer Cherni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın