Monde

Afghanistan: Arrestation de suspects impliqués dans le bombardement du palais présidentiel le jour de l'Aïd

- Le ministère de l'Intérieur affirme que les 4 suspects arrêtés appartiennent au mouvement Taliban et sont impliqués dans plusieurs attaques terroristes

Ekip   | 25.07.2021
Afghanistan: Arrestation de suspects impliqués dans le bombardement du palais présidentiel le jour de l'Aïd

Kabil

AA / Kaboul, Afghanistan / Shadi Khan Saif

Les autorités afghanes ont affirmé, dimanche, avoir arrêté le principal auteur de l'attaque à la roquette du 20 juillet contre le palais présidentiel, qui a effrayé un certain nombre de hauts responsables, dont le vice-président Amrullah Saleh.

Des responsables du ministère de l'Intérieur ont déclaré que des unités spéciales de la police avaient arrêté le cerveau et trois complices de l'attaque perpétrée pendant les prières du premier jour de la fête musulmane de l'Aïd al-Adha.

Le porte-parole du ministère, Mirwais Stanekzai, a déclaré que les hommes avaient été arrêtés lors d'une opération ciblée dans la banlieue de la capitale, Kaboul. Stanekzai a déclaré que l'auteur principal était un membre du mouvement Taliban nommé Momen, ajoutant qu'il avait été impliqué dans plusieurs attaques terroristes dans le district de Paghman à Kaboul.

Le porte-parole a également déclaré que les autres prévenus étaient également membres des Taliban.

Ces arrestations n'ont pas suscité de réaction immédiate de la part des Taliban. Toutefois, la semaine dernière, des comptes de partisans des Taliban ont célébré le bombardement du palais présidentiel.

Pour leur part, les Taliban ont lancé, vendredi, une sévère mise en garde contre les récentes frappes aériennes américaines destinées à soutenir les forces afghanes et à endiguer les récentes avancées des insurgés.

Les Taliban ont également exprimé leur inquiétude quant aux récentes déclarations du président Ashraf Ghani concernant l'instauration de la paix et de l'ordre dans les six mois à venir.

Le président Ghani avait déclaré la semaine dernière qu'une stratégie visant à rétablir la sécurité dans ce pays ravagé par la guerre avait été élaborée, les Taliban ne semblant pas disposés à accepter la paix.

Flanqué de politiciens afghans et de hauts responsables gouvernementaux, Ghani a fait ces déclarations alors qu'il prononçait le traditionnel discours de l'Aïd al-Adha, après avoir accompli la prière malgré les tirs de roquettes.

Appelant à un large soutien national à la démocratie, le président Ghani a déclaré que tous les Afghans devaient s'unir derrière leurs forces de sécurité pendant au moins six mois pour faire comprendre leurs revendications aux Taliban.

"Les Taliban ne respectent pas leurs promesses. Ils ne se sont pas présentés à des pourparlers sérieux, mais se sont exprimés par le glaive", a déclaré Ghani, regrettant la libération de 5 000 insurgés conformément à l'accord conclu entre les États-Unis et les Taliban en février de l'année dernière.


*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.