Monde

Affaire Kashoggi : Hatice Cengiz porte plainte contre le prince héritier saoudien

-Elle espère de ce procès une indemnisation pour des dommages graves

Mona Saanouni   | 21.10.2020
Affaire Kashoggi : Hatice Cengiz porte plainte contre le prince héritier saoudien

Istanbul

AA / Washington

Hatice Cengiz, la fiancée turque du journaliste dissident saoudien Jamal Khashoggi a porté plainte, mardi, au civil à Washington contre le prince héritier saoudien Mohammad bin Salmane et plusieurs commanditaires présumés dans l'affaire du meurtre horrible de Kashoggi.

Dans un communiqué officiel, Cengiz a déclaré que les employés de l'ambassade saoudienne à Washington ont attiré son fiancé au consulat saoudien en Turquie, prétendant que la Turquie est le seul endroit où il peut obtenir le document requis pour achever leur mariage.

La plainte a été portée également par un groupe de défense des droits fondé par Khashoggi, appelé «Démocratie pour le monde arabe maintenant», à l'encontre de Bin Salmane et plus de 20 hauts responsables saoudiens, selon la même source.

La plainte déposée auprès du tribunal fédéral de Washington indique que cette information erronée et fatale qui concerne le document a été divulguée aux États-Unis et elle faisait partie d'une conspiration plus large qui pouvait avoir un impact direct sur les activités politiques de Khashoggi aux États-Unis.

Hatice Cengiz a affirmé qu'elle avait perdu l'amour, le confort, le soutien moral et l'affection, après la mort de Khashoggi, avec qui elle était mariée religieusement en attendant la conclusion de leur mariage civil.

Le communiqué a souligné que la fiancée du journaliste réclame une indemnisation pour les dommages graves qui seront déterminés par le tribunal.

Khashoggi a été tué le 2 octobre 2018, à l'intérieur du consulat saoudien à Istanbul, dans une affaire qui a ébranlé l'opinion publique internationale.

Riyad a nié que le prince héritier Mohamed bin Salmane ait donné l'ordre de l'assassiner.

En juillet dernier, un tribunal turc a décidé de tenir un deuxième procès pour juger les assassins de Khashoggi le 24 novembre, après l'approbation d'un acte d'accusation déposé par la fiancée de la victime, Hatice Cengiz, concernant 20 Saoudiens accusés de torture, meurtre et incitation au meurtre.

Récemment, le parquet d'Istanbul a préparé le deuxième acte d'accusation contre 6 suspects saoudiens, dans le cadre des enquêtes en cours sur le meurtre de Khashoggi.

Le parquet d’Istanbul a réclamé des peines d'emprisonnement à vie aggravé pour deux prévenus et une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à cinq ans chacun pour les 4 autres.

Un acte d'accusation de 41 pages concernant les 6 suspects en fuite, dont deux sont des employés du Consulat général d’Arabie saoudite, a été approuvé par le bureau du procureur général et fusionné avec l'affaire principale impliquant 20 accusés qui se poursuit à la 11ème chambre pénale du tribunal d’Istanbul.

Une demande d'emprisonnement à perpétuité pour l'assistant du Consul, Sultan Yahya A. et l'attaché Yasser Khaled. M. pour «meurtre prémédité et torture brutale», et emprisonnement de 6 mois à 5 ans pour Ahmed Abdel Aziz.M, Khaled Yahya.M, Mohamed Ibrahim .A, Obaid Ghazi A. pour «dissimulation, suppression ou modification de preuves de crime».

Hatice Cengiz a noté que les deux suspects, qui ont été condamnés à la réclusion à perpétuité, étaient membres de l'équipe qui avait commis le crime et ils ont quitté la Turquie après l'assassinat

Elle a indiqué que les quatre autres accusés se sont rendus immédiatement sur les lieux du crime pour dissimuler les preuves avant de quitter la Turquie.

*Traduit de l'arabe par Wejden Jlassi

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.