Monde

Brésil: L’Etat d’urgence sociale est décrété au Roraima

-Le Brésil monte une «task-force» pour endiguer la crise migratoire des Vénézuéliens dans l’ Etat frontalier du Roraima et garantir leur accueil

Esma Ben Said   | 17.02.2018
 Brésil: L’Etat d’urgence sociale est décrété au Roraima

Brazil


AA/Rio de Janeiro/Kakie Roubaud

A la veille de la visite du Haut Commissaire aux Nations Unies chargé des Réfugies (HCR), le président Michel Temer monte une «task-force» pour endiguer la crise migratoire des Vénézuéliens dans l’état frontalier du Roraima et garantir leur accueil.

Une «mesure provisoire» -décret- publiée au journal officiel ce 16 février reconnaît «l’état d’urgence sociale» dans lequel cet état brésilien de la région Amazonia a plongé depuis début janvier 2018 avec un flux de nouveaux venus qui s’ajoutent aux 40 000 arrivés l’an dernier.

Selon un communiqué de presse du gouvernement, un Comité Fédéral d’Aide d’Urgence chargé de gérer cette grave crise migratoire sera monté. Présidé par le chef de cabinet du président, un équivalent du premier ministre, il impliquera 12 ministères: justice, défense, relations extérieures, éducation, travail, santé, développement social, planification, intégration nationale, droits de l’homme et sécurité nationale.

“Les mesures d’aide d’urgence doivent harmoniser les actions publiques au trois niveaux du gouvernement – nr/ municipal, d’état et fédéral- a déclaré le porte-parole du Planalto. Ces mesures portent sur la protection sociale, la santé, les droits de l’homme, l’alimentation et la sécurité».
Le décret vise à débloquer les fonds nécessaires mais on ne sait pas encore quel en sera le montant.

Le texte signale que chaque ministère le prendra sur ses fonds. Mais une restriction stipule que ces mesures seront «sujettes aux disponibilités budgétaires et financières prévues cette année», contredisant la déclaration du Président Michel Temer selon laquelle les migrants ne manqueront de rien. Interrogé par la presse, le gouvernement ne s’est pas prononcé sur le montant global alloué.

L’état du Roraima est pauvre et il enregistre depuis 5 ans, un taux de chômage supérieur à 10% de sa population active. Boa Vista, la capitale compte déjà 15 000 sans-emploi, des jeunes femmes, en particulier et des députés réclament le déplacement rapide d’une partie de ces migrants dans des états plus riches, au sud de Roraima.

Ils ont été entendus par le gouvernement qui emploie dans son décret le terme d’ «intériorisation» . Cela signifie qu’une partie d’entre eux seront déplacés vers d’autres Etats du Brésil. Il semble que les premiers élus seront les Vénézuéliens les plus diplômés.

Le ministre de la justice a en effet déclaré au portail on line G1 qu’ un projet pilote destiné à 1000 vénézuéliens serait effectif sous 90 jours. «Beaucoup de ses migrants sont alphabétisés et ils ont fait des études supérieures. Ils sont qualifiés». La validation des diplômes de médecins et de professeurs est également prévue. Des villes du Brésil et des entreprises seraient déjà prêts à les recevoir.

Pour une commentatrice vedette de la presse brésilienne, le voyage présidentiel dans l’État du Roraima en début de semaine, le 12 autant que la signature de ce décret en fin de semaine, marquent une «fédéralisation de la crise», la prise en compte au compte au niveau national, d’un problème considéré jusqu’ici comme régional. Elle qualifie ce flux migratoire de «bombe vénézuélienne».

La Colombie qui a déjà reçu près d’ 1 500 000 Vénézuéliens vient quasiment de fermer ses frontières à ses voisins de Caracas. Dans l’urgence, Brasilia met les bouchées doubles. Lundi 19, Filippo Grandi, Haut Commissaire pour les Réfugiés (HCR) sera reçu par le Président brésilien Michel Temer. L’ouverture d’un bureau local de l’ACNUR est au programme de la rencontre. On estime qu’en 2018, le Brésil pourrait recevoir jusqu’à 700 000 migrants fuyant la pénurie.



Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın