Culture et Arts

Unesco : Le Maghreb veut inscrire le couscous au patrimoine mondial

Lassaad Ben Ahmed   | 23.01.2018
Unesco : Le Maghreb veut inscrire le couscous au patrimoine mondial

France

AA / France / Fawzia Azzouz

Le Maroc, l'Algérie et la Tunisie ont émis un "projet commun" pour inscrire le couscous au patrimoine mondial de l'humanité de l'Unesco ont révélé, mardi, les médias internationaux.

S'ils se disputent régulièrement la paternité du Raï et du Gnawa (courants musicaux), le Maroc, la Tunisie et l'Algérie semblent cette fois-ci s'être accordés sur ce "projet commun" concernant le couscous.

"Le dossier du classement du couscous en tant que patrimoine universel est un projet commun aux pays du Maghreb", explique Slimane Hachi, directeur du Centre algérien de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (CNRPAH), cité par France 24 avant d'ajouter que "Son montage est en cours et des réunions d'experts de ces pays se tiendront prochainement".

Ouiza Gallèze, chercheuse au CNRPAH, a de son côté parlé de "l'ancestralité" de ce "plat plusieurs fois millénaire" et "sa transculturalité, car il appartient à plusieurs peuples" toujours d'après France 24.

Elle estime également que le classement de ce plat traditionnel maghrébin par l'Unesco serait "un moyen de raffermir les liens solides entre les peuples (du Maghreb), dans le sens où ils répondent aux mêmes traditions par les mêmes expressions culinaires".

A noter que le couscous se place parmi les plats préférés des Français, d'après de nombreuses études, comme le rappelle le journal 20Minutes.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın