Turquie, Culture et Arts

Turquie : Tous les regards se tournent vers le site antique de Patara

- Le site de Patara pourrait être inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO pour son patrimoine de 6 000 ans, selon un expert du secteur du tourisme

Mourad Belhaj   | 14.02.2020
Turquie : Tous les regards se tournent vers le site antique de Patara

Ankara

AA - Ankara - Gozde Bayar

Le site antique de Patara, situé dans la station balnéaire méditerranéenne d'Antalya, en Turquie, a de bonnes raisons de figurer sur la liste des sites du patrimoine mondial de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), selon un expert du secteur.

Patara, la capitale de l'ancienne civilisation lycienne, obtient une reconnaissance davantage mondiale avec la déclaration de la Turquie de 2020 comme "année de Patara".

"Patara pourrait être candidate à l’inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO, en particulier pour son district de Demre, où se trouve l'église Saint-Nicolas", a déclaré à l'Agence Anadolu, Mustafa Siyahhan, expert du secteur du tourisme à l'Université Bilkent à Ankara, capitale de la Turquie.

Soulignant que Saint-Nicolas est une icône religieuse "très importante" pour les chrétiens, Siyahhan a déclaré que Demre a, pendant des années, organisé des festivals en l'honneur de la figure vénérée, également connue sous le nom de Saint Nick ou... Père Noël.

Selon la tradition, Saint-Nicolas est né à Patara et était évêque de la cité lycienne de Myra, dans la région actuelle de Demre.

Après sa mort, sa coutume d’offrir des cadeaux s'est répandue dans le monde entier et il est devenu la figure légendaire connue sous le nom de Père Noël, connue pour offrir des cadeaux de Noël aux enfants.

"Nos atouts culturels sont inestimables et irremplaçables", a déclaré Siyahhan, soulignant la richesse culturelle de l'Anatolie.

Siyahhan, ancien du ministère turc de la Culture et du Tourisme, a déclaré que rassembler les atouts culturels du pays pour stimuler le tourisme est une tradition pour la Turquie.

Louant la déclaration de 2020 comme l'année de Patara, il a qualifié l’initiative de "très bonne idée", surtout si elle est soutenue par une planification minutieuse.

"Si nous faisons la promotion de Patara en tant qu'atout touristique, nous devons assurer sa continuité et sa pérennité", a-t-il insisté.

- Marketing de l'ère numérique

"À l'ère numérique, les brochures et les livrets ne sont plus des outils efficaces pour promouvoir les attractions touristiques, a poursuivi Siyahhan. Nous devons utiliser les nouvelles technologies pour promouvoir nos atouts culturels."

Siyahhan a fait remarquer que de grandes masses de personnes peuvent être atteintes via les plateformes numériques et les médias sociaux.

Il a ajouté que la publication d'histoires et de vidéos intéressantes à propos de Patara sur les réseaux sociaux peut faire prendre conscience de ce qu'elle a à offrir.

"Chacun devrait être informé de la valeur de nos atouts culturels, a-t-il noté. Ces efforts créeront un énorme potentiel pour la ville."

- Un trésor ancien

Expliquant comment Patara a attiré plus de 300 mille visiteurs en 2019, Siyahhan a ajouté que le nombre de visiteurs à lui seul ne raconte pas toute l'histoire.

"Tout en faisant la promotion de ces atouts culturels, l'objectif ultime ne devrait pas seulement être d'attirer plus de visiteurs mais également d'améliorer la qualité du tourisme en Turquie, afin de générer des revenus touristiques plus élevés", a-t-il souligné.

L'année dernière, les visiteurs étrangers en Turquie ont dépensé environ 600 dollars par personne.

Le Président turc, Recep Tayyip Erdogan a annoncé, mercredi, que 2020 serait "l'année de Patara", dans le but de promouvoir et d'attirer davantage l'attention sur la cité antique.

"J'espère que l'année de Patara sera bonne pour notre pays et le secteur du tourisme", a déclaré Erdogan.

Patara abritait l'un des premiers systèmes parlementaires démocratiques au monde et était également une plaque tournante pour les anciens commerçants égyptiens.

Avec son patrimoine vieux de 6 000 ans, la région est également bien connue pour les vestiges du bâtiment du parlement lycien et de son phare, peut-être le plus ancien du monde, ainsi que pour ses plages tranquilles.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın