Afrique

Tunisie : Kaïs Saïed promet de gracier les jeunes arrêtés lors des protestations de janvier

- Une fois les jugements définitifs prononcés

Fatma Bendhaou   | 20.03.2021
Tunisie : Kaïs Saïed promet de gracier les jeunes arrêtés lors des protestations de janvier

Tunisia


AA/ Tunis

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a promis de gracier les jeunes arrêtés lors des protestations de janvier dernier, une fois les jugements définitifs prononcés, a rapporté la présidence de la république dans un communiqué publié sur sa page officielle sur Facebook.

Lors d’une visite, vendredi soir, à la prison civile de la Mornaguia, Kaïs Saïed s'est entretenu avec plusieurs jeunes arrêtés suite aux mouvements de protestation de janvier 2021 et s'est enquis des circonstances de leur arrestation et de leurs conditions de détention.

Le président tunisien a affirmé qu’il tenait à « garantir la justice à ces prisonniers, notamment ceux qui ont été emprisonnés sans réels motifs nécessitant une peine de prison », promettant de les gracier, une fois les jugements définitifs prononcés, « pour qu'ils ne soient pas les victimes de celui qui veut les mêler à ses conflits ».

« Un nombre non négligeable de ces jeunes ont été instrumentalisés dans les protestations par des parties qui ne pensent qu'à leurs intérêts au détriment de cette jeunesse à la fleur de l'âge », a-t-il souligné, selon la même source.

« La prison doit être une sanction privative de liberté et non d'humanité », a noté le chef de l’Etat tunisien.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın