Politique, Afrique

Tunisie : Des protestataires réclament du gouvernement l’application de l’Accord d’El-Kamour

Le gouvernement tunisien a conclu en 2017 un accord avec des protestataires du gouvernorat de Tataouine (sud) pour lever leur sit-in en contrepartie de leur fournir des postes d’emploi et de développer la région.

Mona Saanouni   | 12.06.2020
Tunisie : Des protestataires réclament du gouvernement l’application de l’Accord d’El-Kamour

Tunisia

AA / Tataouine (Tunisie) / Haythem Mahdhi

Des protestataires tunisiens du gouvernorat de Tataouine (sud-est) ont réclamé, jeudi, du gouvernement, l’application de l’accord d’el-Kamour conclu entre les deux parties il y a de cela trois ans.

En juin 2017, le gouvernement tunisien et des représentants de protestataires de la région d’El-Kamour (Tataouine) avaient conclu un accord pour lever un sit-in qui a duré plus de deux mois, en contrepartie de la satisfaction de leurs demandes en matière de création de postes d’emploi et de développement de la région.

Selon le correspondant de l’Agence Anadolu, près de 250 personnes ont protesté jeudi devant le siège de l’Union local du Travail à Tataouine, pour demander d’intervenir auprès du gouvernement en vue de mettre en œuvre la teneur de l’accord d’El-Kamour.

Dans une déclaration faite à l'Agence Anadolu, Dhaou Ghoul, membre de la Coordination du sit-in d’El-Kamour, a souligné : « Nous avons observé un sit-in devant le siège de l’Union du travail, en sa qualité de garant de l’application de l’accord conclu avec le gouvernement en 2017 ».

« Depuis ce temps la, l’accord n’a pas été appliqué dans son intégralité, s’agissant, notamment du parachèvement du recrutement de 1500 personnes par les entreprises pétrolières et l’engagement de 500 autres au sein des sociétés d’environnement et d’horticulture », a-t-il ajouté.

Ghoul a mis l’accent sur la nécessité d’allouer des fonds d’une valeur de 80 millions de dollars annuellement (32 millions USD) pour les injecter dans le Fonds de développement du gouvernorat.

« L’union du travail a informé les protestataires que le Secrétaire général de l’UGTT Noureddine Tabboubi s’est réuni avec le Chef du gouvernement Elyes Fakhfakh, et qu’il a été décidé de programmer une visite d’une délégation ministérielle, au courant de la semaine prochaine, dans le gouvernorat de Tataouine », a conclu Ghoul.

Aucune réaction n’a été émise dans l’immédiat par les autorités au sujet des revendications des manifestants.

Le gouvernorat de Tataouine recèle de grandes richesses de pétrole et de gaz et plusieurs compagnies d’énergie tunisiennes et étrangères sont établies dans le désert proche du gouvernorat.

Selon des statistiques officielles, les champs du gouvernorat de Tataouine contribuent à hauteur de 40% de la production du pétrole en Tunisie et de 20% de la production gazière.

*Traduit de l'Arabe par Hatem Kattou

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın