Afrique

Tunisie : Décès de l'homme politique et syndicaliste Ahmed Ben Salah

-Décédé mercredi à l'âge de 94 ans, Ben Salah avait occupé auparavant plusieurs postes politiques au début de l’Indépendance

Mona Saanouni   | 16.09.2020
Tunisie : Décès de l'homme politique et syndicaliste Ahmed Ben Salah

Tunisia

AA /Tunis

L'homme politique et syndicaliste tunisien Ahmed Ben Salah est décédé, mercredi, à l'âge de 94 ans, des suites d’une longue maladie

L'Union Générale Tunisienne de Travail (UGTT0, principale organisation syndicale du pays, a fait part dans un communiqué, de la disparition de Ben Salah, qui avait occupé le poste de Secrétaire général de l'UGTT entre 1954 et 1956.

Ben Salah a été transféré à l'hôpital militaire, la semaine passée, après avoir subi un malaise.

Le 14 septembre courant, le président du Parlement Rached Ghannouchi s'est rendu au chevet de Ben Salah à l'hôpital, le qualifiant de ‘’militant patriotique et d'homme d'Etat’’.

Homme politique et syndicaliste, Ahmed Ben Salah avait occupé plusieurs postes ministériels durant la décennie des années 60.

Il est né le 13 janvier 1926 dans la ville de Moknine dans la province de Monastir dans l'est du pays.

Dans le premier gouvernement post indépendance, Ahmed Ben Salah avait occupé le poste de ministre de la Santé en 1957.

Dans les années 60, Ahmed Ben Salah s’est vu confier tous les départements économiques, ce qui lui a permis de conférer une orientation socialiste à l'économie tunisienne et de lancer l'expérience des coopératives dans le secteur du commerce et de l'agriculture.

En juillet 1968, il s'est vu également confier le ministère de l'Education de même qu'il siégeait au Bureau politique du Parti Socialiste Destourien (PSD) et avait occupé le poste de Secrétaire général adjoint en 1964.

Lors du congrès du PSD, baptisé ‘’Congrès du Destin’’, il a proposé d'adopter le socialisme comme modèle de développement économiques en Tunisie, ce qui a poussé à son emprisonnement et à lui intenter un procès après l'échec de l'expérience.

En 1973, il a réussi à s'échapper de sa prison et s'est enfui en Algérie avant de passer en Europe.

Ahmed Ben Salah a fondé dans son exil le parti de l'Union de l’unité Populaire (PUP), qui a une orientation nationaliste.

Après la chute du président Habib Bourguiba en 1987 à la suite d'un coup d'Etat exécuté par l'ancien président de la République Ben Ali, Ben Salah est rentré en Tunisie en 1988 après avoir bénéficié d'une grâce.

Cependant, deux années plus tard, il a décidé de quitter le pays face au refus du nouveau régime d’octroyer l’agrément à son mouvement, d’autant plus qu’il s’opposait aux politiques interne et extérieure du gouvernement de l’époque.

Dans son nouvel exil, Ahmed Ben Salah s'est rapproché de l'ancien Premier ministre Mohamed M’zali et du président du Mouvement Ennahdha avant de regagner définitivement la Tunisie en septembre de l'an 2000.

*Traduit de l'arabe par Hatem Kattou

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın