Politique, Afrique

Tunisie: Arrestation du député indépendant Yassine Ayari

- Selon un post Facebook de son épouse et un communiqué de son mouvement « Amal wa Aamal ».

Yosra Ouanes   | 30.07.2021
Tunisie: Arrestation du député indépendant Yassine Ayari

Tunisia

AA/Tunis

Les forces de sécurité tunisiennes ont arrêté vendredi le député du mouvement « Amal wa Aamal » (liste indépendante), Yassine Ayari.

« Ils viennent d’embarquer violemment Yassine », a déclaré Cyrine Fitouri, l'épouse du député Ayari, dans un post sur sa page Facebook, sans plus de détails.

De son côté, la liste indépendante « Amal wa Aamal » a fait savoir par voie de communiqué que « L’élu de l’Assemblée des Représentants du Peuple, Yassine Ayari, a été embarqué de force devant sa maison par les forces sécuritaires sans qu’elles ne présentent aucun document, ni autorisation judiciaire, et n’informent sa femme de l'endroit où il a été emmené ».

La liste indépendante indiquait que l'arrestation de Ayari avait été effectuée « par un groupe important d'agents (des forces de l’ordre), qui se sont présentés comme faisant partie de « la sécurité présidentielle », sans plus de détails.

Le mouvement « Amal wa Aamal » a indiqué qu’il n’avait pas pour le moment de nouvelles données à communiquer, appelant à s’informer au sujet de cette arrestation uniquement à travers sa page officielle Facebook.

Les autorités tunisiennes n'ont émis aucun commentaire immédiat sur l'arrestation du député Ayari, jusqu'à 13h50 (GMT).

Il est à noter que Yassine Ayari est poursuivi dans trois affaires ayant pour objet des plaintes déposées contre lui par la justice militaire depuis mars 2017, pour « diffamation et outrage à l'institution militaire ».

En novembre 2018, il a été condamné à trois mois de prison, dans l’une des trois affaires, après avoir été élu député aux élections législatives partielles pour la circonscription d’Allemagne.

Ayari était l'un des blogueurs les plus en vue de la révolution de janvier 2011, qui a renversé le régime de l'ancien Président Zine El Abidine Ben Ali (1987-2011).

L'arrestation de Ayari intervient après que le Président Kaïs Saïed a limogé dimanche le chef du gouvernement Hichem Mechichi et s’est arrogé le pouvoir exécutif.

Kaïs Saïed, avait annoncé, dans la soirée du dimanche, au cours d’une réunion d’urgence avec de hauts responsables militaires et sécuritaires, le gel des pouvoirs du Parlement pour une durée de 30 jours et la levée de l’immunité parlementaire de tous les députés. Le locataire de Carthage a en outre annoncé qu’il présidera le ministère public.

Ayari ainsi que la majorité des partis politiques, ont considéré les mesures d’exception décidées par Kaïs Saïed comme un « coup d’Etat», ce que rejette le Président tunisien.


*Traduit de l’arabe par Majdi Ismail


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın