Afrique

Tchad: Plus de 50 rebelles neutralisés par l’armée au Nord

Lassaad Ben Ahmed   | 20.02.2020
Tchad: Plus de 50 rebelles neutralisés par l’armée au Nord

Chad

AA / Peter Kum

Au moins 50 combattants d’un groupe armé ont été tués et 38 blessés, dans une attaque contre une position des forces de défense et de sécurité tchadiennes, dans la localité de Kouri-Bougoudi, région de Tibesti au nord-ouest du Tchad.

Le porte-parole de l’Armée nationale tchadienne (ANT), le colonel Azem Bermendoa Agouna, a affirmé à Anadolu que des présumés terroristes du Conseil de commandement militaire pour le salut de la République (CCMSR), lourdement armés ont attaqué une position des forces de défense et de sécurité de Kouri-Bougoudi, mercredi, aux environs de 6 heures (heure locale / GMT+1).

« Le bilan provisoire de cette attaque qui a été repoussée fait état de plus de 50 terroristes tués, 38 terroristes blessés et faits prisonniers. L’ennemi a abandonné du matériel de guerre et des corps sans vie », a souligné le colonel Azem Bermendoa Agouna.

D’après l’armée nationale tchadienne, le ratissage se poursuivait jeudi dans la zone de l’attaque et le bilan définitif sera communiqué ultérieurement.

La localité de Kouri-Bougoudi se situe dans l’extrême nord-ouest du Tchad à 40 km au sud de la frontière tchado-libyenne.

La semaine dernière, le Conseil de commandement militaire pour le salut de la République, qui dispose de bases-arrières dans le sud libyen, avait revendiqué une incursion sur le territoire tchadien un an après sa dernière attaque.

Le gouvernement tchadien avait « démenti formellement ces allégations », jeudi.

« Tous les groupes de bandits armés en provenance de Libye ont été systématiquement neutralisés par nos forces de défense, (…), nos forces gardent une totale maîtrise du terrain », avait assuré dans un communiqué le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement tchadien, Oumar Yaya Hissein.

Le 6 juin 2019, la justice tchadienne avait condamné à la prison à vie Hassan Boulmaye, président du Conseil de commandement militaire pour le salut de la République, et Ahmat Yacoub Adam, son porte-parole.
Les deux hommes avaient été reconnus coupables de « participation à un mouvement insurrectionnel ».

Le CCMSR, un mouvement rebelle qui s'oppose au régime tchadien d'Idriss Deby, est un des groupes rebelles tchadiens encore actifs à la frontière entre la Libye et le Tchad.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın