Afrique

Tchad : 28 recommandations adoptées par le "Forum national inclusif"

- Dont la création d'un poste de vice-président de la République et d’un Sénat.

Lassaad Ben Ahmed   | 02.11.2020
Tchad : 28 recommandations adoptées par le "Forum national inclusif"

Chad

AA / Petrr Kum

Quelque 28 résolutions et recommandations ont été adoptées au terme des travaux du "Forum national inclusif" qui a eu lieu dans la capitale tchadienne N'Djamena, du vendredi à dimanche, a annoncé le comité d'organisation de ce forum à la clôture.

« En matière de réformes, je note un certain nombre d’innovations qui ont été mises en évidence. Il s’agit notamment de la création de la vice-présidence et du Senat », a souligné le président Deby dans son discours de clôture dimanche.

Dans le même registre, le président tchadien a aussi noté « la perspicacité de l’acte en lien avec le rétablissement de la Cour des Comptes, une entité qui fait, en réalité, corps avec l’appareil institutionnel de la CEMAC », tel que recommandé par les participants du forum.

Les délégués qui ont travaillé « dans un climat de sincérité, de courtoisie et de compréhension mutuelle », ont proposé qu’on ramène « l’âge de la candidature à l’élection présidentielle à 40 ans ».
Ils ont également agréé de « revaloriser le traitement salarial des forces de défense et de sécurité », a indiqué dans son rapport final la présidente du comité d'organisation du forum national inclusif, Mariam Mahamat Nour.

Selon la même source, les participants parmi lesquels, « les partis politiques, les religieux, les jeunes, les femmes, les professionnels de la justice, les syndicats, les ordres professionnels, les personnes handicapées, le secteur privé et les personnes ressources » ont eu l’occasion « d’exprimer leur patriotisme et leur forte volonté d’appartenir à une même Nation ».

Dans une note remise dimanche au président Deby, l’opposition démocratique du Tchad a appelé, « l’opposition extérieure de regagner la Mère Patrie en vue d’apporter leurs contributions à l’édification de la Nation tchadienne ».
Une partie de l’opposition et des membres de la société civile, qui avait projeté d’organiser des manifestations contre ce forum, ont été mis en résidence surveillée.

« Des sièges de partis et associations et domiciles des leaders de l’opposition », ont été mis sur surveillance policière, a annoncé sur Twitter, l’opposant Saleh Kebzabo, arrivé deuxième à la dernière présidentielle au Tchad.

Démarré officiellement le 29 octobre sous les auspices du président Idriss Deby, le Forum a regroupé, pendant trois jours, « plus de 600 personnes représentant toutes les forces vives de la nation » pour discuter du devenir du pays.

Dans son discours de clôture, dimanche, le président tchadien a souhaité une évaluation triennale du Forum national inclusif, soit en 2023.

« Une évaluation triennale est nécessaire pour faire le point des avancées et des éventuels écueils qui exigent des réponses adéquates », a-t-il conclu.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın