Afrique

Sénégal : clôture de la 127ème édition du Magal de Touba

Lassaad Ben Ahmed   | 27.09.2021
Sénégal : clôture de la 127ème édition du Magal de Touba

Dakar

AA / Dakar / Alioune Ndiaye

La 127ème édition du Magal de Touba a été clôturée, lundi, par la traditionnelle cérémonie officielle en présence du ministre de l’Intérieur Antoine Félix Diome, accompagné d’une forte délégation gouvernementale.

Célébré le 18 safar (2è mois du calendrier hégirien) dans la ville religieuse située à 184 km de Dakar, le Magal commémore le départ en exil vers le Gabon du fondateur du "mouridisme" Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927).

Malgré le contexte de Covid-19, des centaines de milliers de personnes ont sacrifié au pèlerinage religieux qui reste le plus important du pays en termes d’affluence.

« Le Magal est une occasion de rendre grâce à Dieu. Sans l’exil forcé de Cheikh Ahmadou Bamba par l’administration coloniale, cette célébration n’aurait pas lieu », a indiqué le ministre Diome, lors de la cérémonie, réaffirmant l’engagement du gouvernement à accompagner la ville de Touba dans la réalisation de ses projets.

« Les projets les plus pressants demeurent l’université et l’assainissement de la Ville qui fait face à des problèmes d’inondation et d’alimentation correcte en eau potable », a fait savoir Serigne Bassirou Mbacké, porte-parole du Khalife des mourides.

Sous la bénédiction du Khalife général des mourides Serigne Mountakha Mbacké, la communauté mouride a lancé depuis décembre 2018 la construction sur fonds propres de l’université islamique Khadimou Rassoul d’un coût de 37 milliards francs CFA (66 millions de dollars).

La ville a aussi fait face à des inondations lors de la saison des pluies en cours, obligeant l’état à mener des opérations dans le cadre du plan d'organisation des secours (Orsec) déclenché en riposte.

« L’état va continuer à accompagner Touba comme l’a affirmé le président Macky Sall au Khalife lors de sa visite de vendredi », a rassuré, à ce propos, le ministre de l’intérieur.

Portant la parole du Khalife, Serigne Bassirou Mbacké a plaidé pour des élections (Locales du 23 janvier 2022) apaisées, appelant aussi au culte du travail et à l’adoration de Dieu.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın