Sante, Afrique

RDC : Nouveau médicament contre le virus Ebola

- Annonce faite par le ministre congolais de la Recherche scientifique

Fatma Bendhaou   | 16.09.2021
RDC : Nouveau médicament contre le virus Ebola

Kinshasa


AA / Kinshasa / Pascal Mulegwa

Le front contre la maladie à virus Ebola en République démocratique du Congo (RDC) et dans le monde a enregistré des avancées avec la mise au point, , jeudi, d’un nouveau médicament contre la maladie à Virus Ebola qui a déjà frappé le pays douze fois et a déjà sévi en Afrique de l’ouest.

« Le monde scientifique est honoré de la découverte par l’équipe du professeur Jean-Jaques Muyembe d’un nouveau médicament spécifique pour le traitement de la maladie à virus Ebola », a déclaré lors d’une cérémonie officielle, le ministre congolais de la Recherche scientifique, José Mpanda.

Le produit « EBANGA », est un « anticorps monoclonal humain. Il ne s'agit pas d'un vaccin », a précisé le professeur Jean-Jacques Muyembe, directeur de l’Institut national de recherche biomédicale (INRB).

EBANGA n’aura pas une valeur commerciale comme tel, il ne sera d’ailleurs pas vendu au grand public, « c’est un médicament pour une maladie rare », précise le professeur Muyembe.

« Il sera disponible à Genève (au siège de l’OMS) et à l’INRB pour que nous puissions intervenir directement en cas d’épidémie. Je tiens à préciser qu'il se prend en une dose», a-t-il ajouté.

Approuvé par la FDA américaine, « EBANGA bloque la liaison du virus au récepteur cellulaire, empêchant son entrée dans la cellule », a expliqué José Mpanda.

Ce médicament « a été évalué dans un essai clinique (dit PALM) dirigé par les National Institutes of Health des USA et l’Institut national de recherches biomédicales, avec la contribution de plusieurs autres organisations et agences internationales », a encore déclaré le ministre congolais. Le professeur Muyembe a indiqué que « faire adopter nos théories n’a pas été chose aisée car nos partenaires n’y croyaient pas. Il nous a fallu batailler ferme, en RDC mais aussi en 2016 en Afrique de l’ouest, avec moins de succès, jusqu’à ce que nous avons trouvé un malade sur qui nous avons prélevé du sang. Et nous sommes enfin arrivés à un succès ».

Virologue congolais, Muyembe est l’un des chercheurs ayant découvert le virus Ebola, près d’une rivière portant le même nom. La première épidémie d’Ebola a eu lieu en 1976.

Le virus se transmet par contact avec les fluides d'une personne malade – sueur, sang, salive ou sperme- d’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın