Afrique

RDC: Le géant pétrolier Total annonce le renouvellement de ses permis d’exploration

Esma Ben Said   | 17.03.2018
RDC: Le géant pétrolier Total annonce le renouvellement de ses permis d’exploration

Congo, The Democratic Republic of the
AA/Goma/Fiston Mahamba

Le géant pétrolier Français Total et ses partenaires ont annoncé le renouvellement de leur permis d'exploration, obtenu en 2012 pour une période de cinq ans en République Démocratique du Congo.

Selon l’agence Eikon, chargée de la couverture des activités des entreprises dont Total, la zone concernée par cette exploration est le bloc 3 situé dans le Graben albertine au nord-est de la RDC.

Ce permis d’exploration couvre toute l’année 2018 et sera valable jusqu'en janvier 2019 a ajouté la source.

Concernant la répartition des intérêts, Eikon indique que Total aura une part de 66,66%, Semliki en obtiendra 18,34% et 15% seront au compte du gouvernement de la République Démocratique du Congo.

Le groupe Total est présent en République du Congo depuis les années 2000 dans la distribution et depuis 2011 dans l’exploration. Il est propriétaire d’une quarantaine de stations de distribution de carburants et emploie une centaine de personnes.

« Nous opérons le bloc III du Graben Albertine, dans la région du lac Albert à l’est du pays, dans lequel nous détenons 60 %. Le programme d’exploration exclut la zone du parc national des Virunga, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979 » indique le site web de l’entreprise.

Le ministre Congolais des hydrocarbures n’a pas été joignable jusqu’à vendredi à 22 heures (20 Heures GMT) pour commenter ce renouvellement.

Le centre de recherche Ressource Matters, spécialiste de questions liées au paradoxe de pays potentiellement riches en ressources naturelles et de la pauvreté dans laquelle vivent les populations de ces zones, appelle les parties impliquées dans cette transaction à la transparentes.

« Le ministère Congolais des hydrocarbures aurait promis à Total l'extension de ses droits d'exploration sur Bloc III pour 1 an à l'est du Congo. Total est une entreprise qui supporte la transparence des contrats. Il serait bon de publier l'accord après sa signature » a écrit le centre dans un tweet.

L’opposition Congolaise a toujours accusé la France de bloquer les résolutions de l'Union Européenne sur la République Démocratique du Congo suite à ses intérêts économiques. Plusieurs membres de l’opposition Congolaise indique que la complaisance de la France face à la crise que traverse la RDC est due au fait que Kinshasa et Paris continuent à entretenir de bonnes relations économiques dont l’exploitation pétrolière par Total. Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın