Afrique

RDC : démantèlement d'un atelier de fabrication de la drogue "Bombé"

- Un Tunisien parmi les malfrats.

Lassaad Ben Ahmed   | 26.08.2021
RDC : démantèlement d'un atelier de fabrication de la drogue "Bombé"

Congo, The Democratic Republic of the

AA / Kinshasa / Pascal Mulegwa

Les autorités de la République démocratique du Congo (RDC), ont annoncé, jeudi, avoir démantelé un atelier de "Bombé", une drogue artisanale fabriquée à base de poussière noire extraite des catalyseurs d’échappements des véhicules, mélangée avec du Nutriline, en vente libre dans les pharmacies de Kinshasa, et faisant des ravages parmi les jeunes.

"On a interpellé un ressortissant tunisien, propriétaire d'une usine de la drogue à Gombe ( Centre - ville), les autres ont été arrêtés dans d’autres communes », a déclaré à l’Agence Anadolu, le général Sylvano Kasongo, chef de la police à Kinshasa.

La police « est en opération depuis une semaine pour interpeller tous les consommateurs et les vendeurs de cette drogue », a ajouté l’officier supérieur congolais.

En somme, "nous avons arrêté un autre grand producteur, et 60 consommateurs de Bombé", a précisé Sylvano Kasongo.

Drogue bon marché aux effets très puissants, « Bombé » rabougrit ses consommateurs dans la capitale Kinshasa qui se font appeler « zombies » car dorment debout en plein jour, se grattent, pleurent ou sont hilares, d’après des images devenues virales sur les réseaux sociaux.

Toutes ces personnes interpellées ont été présentées ce jeudi au gouverneur de Kinshasa.

Lors du dernier Conseil des ministres, vendredi, le président de la République Félix Tshisekedi, avait attiré l’attention des membres du gouvernement sur la gravité de ce phénomène.

Félix Tshisekedi avait invité tous les « ministères sectoriels à tout mettre en œuvre afin de trouver des solutions idoines quant à la prise en charge et à l’encadrement des jeunes victimes de ces substances dangereuses ».

Il avait rappelé que "cette substance est fortement toxique et dangereuse pour le cerveau".

Le gouvernement a annoncé avoir mis en place une commission d’enquête pour étudier la toxicité de cette drogue.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın