Afrique

Niger : plus de 300 écoles fermées à cause des attaques armées (UNICEF)

-Plus de 22 mille enfants affectés

Nadia Chahed   | 09.09.2021
Niger : plus de 300 écoles fermées à cause des attaques armées (UNICEF)

Niger


AA/Niamey/Kané Illa

Plus de 300 écoles ont fermées au Niger à cause des attaques armées, a indiqué le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) dans un communiqué publié jeudi.

"Le nombre d'écoles forcées à fermer en raison de l'insécurité dans les zones touchées par le conflit est passé de 312 à 377 au cours des derniers mois au Niger", précise le communiqué consulté par l'agence Anadolu.

"Les menaces contre la sécurité scolaire étaient particulièrement aiguës dans les régions de Tillabéri, Tahoua et Diffa", a précisé la même source, ajoutant que "l'accès aux écoles dans ces régions est restreint, ce qui entrave les efforts visant à soutenir les enfants touchés par la violence armée".

Ce sont plus de 22 mille enfants qui sont affectés par la fermeture des écoles dans les régions concernées.

Estimant que "dans certaines régions, jusqu'à 80% des enfants peuvent être victimes de traumatismes psychologiques les empêchant de réaliser leur plein potentiel à l'âge adulte", l'UNICEF a déclaré que "les attaques contre les écoles, les élèves et les enseignants sont un déni du droit des enfants à l'éducation et menacent leur avenir".

Depuis 2015, les régions nigériennes de Diffa (sud-est), de Tahoua (nord-ouest) et de Tillabéri (ouest) sont confrontées aux attaques armées de Boko Haram et des groupes terroristes opérant dans le nord du Mali.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın