Afrique

Niger : les forces mixtes repoussent une attaque de Boko Haram à Diffa

- Un gendarme blessé et plusieurs terroristes neutralisés.

Lassaad Ben Ahmed   | 06.06.2021
Niger : les forces mixtes repoussent une attaque de Boko Haram à Diffa

Niger

AA / Niamey / Kané Illa

Un gendarme nigérien a été blessé et plusieurs terroristes ont été neutralisés, dans une attaque menée par Boko Haram à Diffa, au sud-est du Niger, a annoncé dimanche une source militaire.

"Ce samedi 05 juin 2021, aux environs de 05h du matin, des éléments armés de l'État islamique en Afrique de l'ouest (EIAO) ont attaqué le poste de la gendarmerie, sis au niveau du dépôt de la Société nigérienne du pétrole (Sonidep)", a annoncé le commandement du secteur 4 de la Force multinationale mixte basé à Diffa, dans un communiqué.

"La prompte réponse des troupes terrestres et aériennes a permis de repousser l'ennemi qui s'est enfui au sud de la Komadougou", a ajouté la même source, précisant qu'un gendarme a été blessé et que plusieurs terroristes ont été neutralisés.

Un véhicule de la gendarmerie a été emporté, deux autres de la Sonidep ont été incendiés et une cuve de carburant a été touchée par des tirs des assaillants, dont un véhicule a été détruit et deux autres endommagés.

C'est la quatrième attaque attribuée à Boko Haram dans la région de Diffa en moins d'un mois.

Le vendredi 28 mai dernier, des hommes armés ont attaqué la ville de Diffa. Selon un bilan fourni par la Force multinationale mixte, quatre militaires et quatre civils ont été tués et quatorze blessés ont été enregistrés, dont neuf militaires et cinq civils.

Le samedi 22 mai, une autre attaque a visé le poste de contrôle de la gendarmerie, situé entre la ville de Diffa et celle de Mainé Sorora. Un gendarme a été tué dans cette attaque.

Dans la nuit du lundi 10 au mardi 11 mai, une autre attaque a visé le village de Lari Kanuri. Six civils nigériens ont été enlevés dans cette attaque.

Depuis 2017, la région de Diffa est confrontée aux attaques récurrentes de Boko Haram. Face à ces attaques, le gouvernement nigérien a placé toute la région sous l'état d'urgence.

Dans la lutte contre Boko Haram, l'armée nigérienne est appuyée par la Force multinationale mixte, constituée par les pays riverains du Lac Tchad, dont le Cameroun, le Nigéria, le Niger et le Tchad.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın