Afrique

Niger : Deux ressortissants chinois enlevés près de la frontière burkinabè

- Ils travaillent pour une société aurifère

Fatma Bendhaou   | 07.06.2021
Niger : Deux ressortissants chinois enlevés près de la frontière burkinabè

Niger


AA/Kané Illa
Deux ressortissants chinois, travaillant pour une société aurifère, ont été enlevés, dans la nuit de dimanche à lundi, dans la région de Tillaberi, à l'ouest du Niger, près de la frontière burkinabè.

"Deux chinois enlevés sur une mine semi-industrielle ou semi-artisanale à Mbanga(region de Tillaberi)", a rapporté la plateforme d'alerte sécuritaire au Sahel "Sahel Security".

Le nom de l'entreprise pour laquelle travaillent les deux Chinois n'a pas été révélé par la source qui relève, toutefois, "une hausse de ces types de production aurifère par les Chinois dans la sous-région".

Aucune réaction n'a été enregistrée ni du côté des autorités nigériennes, ni du côté de la représentation diplomatique de la Chine au Niger, au sujet de l'enlèvement des deux Chinois, lundi à 19hGMT.

Ce n'est pas la première fois que de ressortissants étrangers sont enlevés sur la frontière entre le Niger et le Burkina Faso. En septembre 2018, le prêtre italien Luigi Maccali, travaillant pour la "Société des missions africaines", a été enlevé par des hommes armés dans le village frontalier de Bamoanga. Il est toujours entre les mains de ses ravisseurs.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın