Afrique

Mechichi : "Les mouvements de protestation nocturnes ne sont pas innocents"

« Les actes de pillage, de vol et les attaques contre les biens privés et publics, n'ont rien à voir avec les mouvements de protestation et les expressions pacifiques, garantis par la constitution », a déclaré le chef du gouvernement tunisien.

Majdi Ismail   | 19.01.2021
Mechichi : "Les mouvements de protestation nocturnes ne sont pas innocents"

Tunisia



AA/ Tunis


Le chef du gouvernement tunisien, Hichem Mechichi, a estimé, mardi, que les mouvements de protestation nocturnes qui ont secoué la Tunisie durant les derniers jours « n’étaient pas innocents », soulignant qu’« il est hors de question de semer le chaos ».

C’est ce qui ressort du communiqué publié par la Présidence du gouvernement, à l’issue d’une réunion présidée par Mechichi au palais du gouvernement à Tunis, avec les hauts cadres sécuritaires du département de l’Intérieur.

« Les actes de pillage, de vol et les attaques contre les propriétés privées et publiques, n'ont rien à voir avec les mouvements de protestation et les expressions pacifiques, garantis par la constitution, que nous comprenons et traitons par la voie du dialogue et d’une recherche sérieuse de solution », a souligné Mechichi.

Le chef du gouvernement tunisien, a dénoncé « les appels relayés sur les réseaux sociaux pour semer le chaos et attaquer les institutions constitutionnelles », soulignant l’impératif d’y faire face par la loi.

Depuis jeudi, plusieurs gouvernorats tunisiens ont été le théâtre de mouvements de protestation nocturnes, émaillés d'affrontements avec les forces de l’ordre, et qui coïncidaient avec l'entrée en vigueur d'un couvre-feu nocturne pour endiguer la propagation du coronavirus.

Les autorités ont imposé jeudi un couvre-feu nocturne (entre 15h00 et 5h00 GMT), dans le cadre des mesures prises pour lutter contre le coronavirus.

Lundi, le ministère de l'Intérieur a annoncé l'arrestation de 632 personnes ayant participé à des «émeutes» dans la capitale et autres régions du pays, au cours des quatre derniers jours.

Selon le dernier bilan officiel, le nombre de personnes touchées par la Covid-19 en Tunisie, a atteint 181 885 personnes, dont 5 750 sont décédées et 131 019 se sont rétablies.

Sur les réseaux sociaux, politiciens et activistes ont échangé des accusations au sujet des protestations nocturnes et de l'incitation de certains à descendre dans la rue pour manifester la nuit.


*Traduit de l’arabe par Majdi Ismail

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın